114 000 0000 de francs CFA injectés dans le Programme de Parrainage de l’OCADES Fada-mars 2017 à mars 2018

 « Créer un future d’espérance pour les enfants, leurs familles et leurs communautés en les aidant à développer leurs capacités à générer les ressources qui leurs permettront de lutter plus efficacement contre la Lire la suite »

Projet de Réhabilitation à Base Communautaire (RBC) des personnes handicapées de l’OCADES

  L’organisation catholique pour le développement et la Solidarité (OCADES) depuis des années au Burkina vient en aide aux personnes en situation de handicap à travers son programme de réhabilitation à base Lire la suite »

Burkina : « Ils ont le droit de vivre comme des personnes qui vivent sans handicap »

Manga est l’une des localités dans le Centre-sud du Burkina à accueillir le projet de Réhabilitation à Base Communautaire (RBC) de l’Organisation Catholique de Développement et de solidarité, (OCADES Caritas Burkina).  Il Lire la suite »

L’OCADES Caritas à Zabré : Pour que le handicap ne soit plus un handicap

L’organisation catholique pour le développement et la Solidarité (OCADES Caritas Burkina) depuis des années au Burkina vient en aide aux personnes en situation de handicap à travers son programme de réhabilitation à Lire la suite »

Cathérine Sango, bénéficiaire de formation en activités génératrices de revenus de l’OCADES

A Bangou, village situé à une dizaine de kilomètres de Zabré, Cathérine Sango, handicapée moteur, sur un tricycle, est un exemple de femme battante et est admirée par sa communauté. Formée aux Lire la suite »

L’alphabétisation, un tremplin pour vaincre le handicap des déficients visuels à Réo

H5

L’Association des Malvoyants et Aveugles du Sanguié (AMAS) a procédé au lancement de ses activités pédagogiques le lundi 15 janvier 2018 au secteur  9 de Réo.H5

La première intervention a été celle du Chef de Tienkienli (Secteur 9) qui a souhaité la bienvenue  à tous les invités. Un poème a été récité par monsieur Adrien BAMA. Son message est un appel poignant  à soutenir les malvoyants et aveugles afin qu’ils puissent supporter leur handicap au lieu de les critiquer. Comme il l’a si bien dit « le handicap ne s’achète pas et rappelez-vous,  j’étais comme vous! »

La troisième intervention a été celle du Président de l’Association, monsieur Bali Daniel BATIONO. Il a rappelé les débuts de l’association en 2013 avec l’obtention de leur récépissé en 2014 et l’alphabétisation en lyélé en collaboration avec la sous commission lyélé et la direction provinciale du post primaire.

H1L’association compte trois (03) centres  dont un soutenu par le FONAEF et deux sur fonds propres. Pour un ensemble de quinze (15) apprenants. En plus de l’alphabétisation, l’artisanat (le tissage de lits, de sacs de ménage, de chaises) et des activités agro pastorales font partie des principales activités qui visent à permettre aux membres d’être indépendants.

Comme difficultés, on note le manque de local car le présent local est un emprunt et s’avère étroit vu le nombre croissant des apprenants. Monsieur BATIONO a formulé une demande de terrain à l’endroit des premiers responsables de la commune pour la construction de leur siège.

Les sessions d’alphabétisation durent six (06) mois et les H2apprenants sont pris en charge sur le plan de l’hébergement, la restauration et la santé. L’AMAS dispose de trois (03) animateurs pour l’alphabétisation qui ont été formés depuis 2014. Le Président a aussi formulé des vœux de soutien à leur endroit vu le faible niveau de leurs ressources.

Dans son mot, le Secrétaire Général de la Mairie de Réo, représentant monsieur le Maire a félicité l’association pour son engagement car dit-il « le développement passe par l’éducation et la formation ». Il a, enfin, exhorté les partenaires présents et les bonnes volontés à toujours soutenir l’AMAS. Il a clos son propos en rappelant leur disponibilité à toujours accompagner cette association.

Monsieur BATIONO a ensuite fait une séance de démonstration de lecture en braille et il a remercié l’OCADES Caritas Burkina à Koudougou pour le don du matériel sans lequel l’activité d’alphabétisation ne pouvait avoir lieu.

H3Dans son mot, la Directrice Provinciale du Post Primaire a encouragé l’AMAS pour sa volonté d’aller de l’avant malgré les ressources très insuffisantes. Elle a ensuite présenté ses vœux de santé, de paix, de bonheur et de succès dans les différentes entreprises pour l’année 2018.

Elle a rappelé le début des activités de l’association en mars 2013 et son objectif à savoir, vaincre l’handicap des personnes aveugles et vulnérables et s’épanouir dans la vie. Elle a remercié les partenaires que sont l’OCADES, le Fonds Liliane, Natou Mining et les particuliers. Elle a terminé en souhaitant bon vent à l’AMAS.

La Directrice Provinciale de la Femme, a, elle aussi, remercié l’OCADES sans qui l’association ne serait pas à mesure de mener cette activité d’alphabétisation. Elle a rappelé que l’AMAS est en contact permanent avec l’Action Sociale, avec beaucoup de demandes de soutien. Elle a encouragé et félicité le président pour son engagement qui permet d’apporter de l’aide aux autres. Elle a également remercié tous ceux qui sont venus accompagner leur public cible, à savoir les personnes vulnérables.

H4

La cérémonie de lancement des activités pédagogiques de l’Association des Malvoyants et Aveugles du Sanguié (AMAS) s’est terminée par une visite d’objets artisanaux faits par les apprenants et une photo de famille.

W. M. Jeannette BAYAMA/MAÏGA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>