OCADES Caritas Burkina : un Fonds Catholique de Solidarité au compte de la Conférence Episcopale Burkina-Niger.

En prélude à la campagne de mobilisation de fonds, qui aura lieu du 17 novembre au 1er décembre 2019 sur toute l’étendue du territoire, la Conférence Episcopale Burkina-Niger à travers l’OCADES-Caritas Burkina a organisé le 14 novembre 2019 à Ouagadougou, une conférence de presse pour  présenter le Fonds Catholique de Solidarité Alfred DIBAN (FCSAD). La conférence de presse a été présidée par Monseigneur Laurent B. DABIRE, Evêque de Dori, Président de la Conférence Episcopale Burkina-Niger, avec à ses côtés Monseigneur Pierre Claver Yempabou MALGO, Evêque de Fada N’Gourma et vice-président de l’OCADES Caritas Burkina, et Abbé Safanitié Constantin SERE,  Secrétaire Général de l’OCADES Caritas Burkina.  Elle a connu la participation des Secrétaires Exécutifs Diocésains (SED) et  des membres du réseau OCADES Caritas Burkina.

Cette conférence fut l’occasion pour les Evêques à travers Laurent B. DABIRE de présenter le Fonds Catholique de Solidarité  Alfred DIBAN sur toutes ses facettes au grand public dans le but de susciter la participation de tous les fidèles et hommes de bonne volonté à la gestion rapide et immédiate des victimes lors des crises humanitaires et la prise en charge des personnes vulnérables.

A travers la création du Fonds Catholique de Solidarité Alfred DIBAN (FCSAD), les Evêques du Burkina Faso veulent donner à l’Eglise catholique les moyens de sa pastorale de charité à travers la mobilisation des ressources locales. Le Fonds Catholique de solidarité Alfred DIBAN vise la promotion de la solidarité humaine à l’endroit des personnes victimes de catastrophes et de crises humanitaires.

Pour Monseigneur Laurent B. DABIRE, il n’est pas normal que nous continuons à attendre une aide extérieure pour prendre en charge nos populations victimes de crises humanitaires. Il est plus que temps pour nous de prendre nos responsabilités en rassemblant nos différentes contributions pour parer aux urgences. Car le but recherché par ce Fonds est avant tout de faire rayonner la charité endogène et nous rendre autonome dans la prise en charge de nos populations victimes de crises humanitaires.

Pour la présente campagne qui va du 17 novembre au 1er décembre 2019, chaque chrétien est invité à travers les structures diocésaines, paroissiales et communautaires de base à participer à la  mise en place de ce fonds à travers une contribution. Pour ce faire, la quête  du dimanche 1er décembre 2019 est réservée à la collecte de fonds (financiers). Chaque curé de paroisse, en plus de la quête du jour peut initier d’autres activités pour collecter des fonds qui seront reversées au Fonds Catholique de Solidarité Alfred Diban.

Il a terminé son propos en invitant tous les fidèles et hommes de bonne volonté à cette collecte de fonds afin d’améliorer la prise en charge des populations victimes de crises humanitaires.

 En rappel, c’est au cours de l’Assemblée Générale ordinaire du 11 juin 2017 que les Evêques  du   Burkina Faso ont décidé de la création du Fonds Catholique de Solidarité Alfred DIBAN pour permettre à l’Eglise de disposer d’un mécanisme formel et fonctionnel de gestion des crises.  Le lancement officiel du fonds au niveau national a été fait en novembre 2018.

BADO Sandrine

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :