FORMATION DES PAYSANS AMÉNAGISTES SUR LES TECHNIQUES DE MISE EN PLACE DES CHAMPS ÉCOLES

Le Secrétariat Exécutif Diocésain (SED) de l’OCADES Caritas Burkina de Ouahigouya, en partenariat avec l’association AMAKERE des producteurs de Thiou, a obtenu un financement de la Chambre Régionale de l’Agriculture du Nord pour la mise en œuvre du Projet de « Promotion de l’utilisation des Semences de Variétés Améliorées (riz, sorgho, niébé, oignon et tomate) par les bénéficiaires des Aménagements du projet  Neer-Tamba  dans la Région du Nord ».

 sss2

Ce projet a pour objectif général de  contribuer à l’amélioration de la production agricole au niveau des superficies aménagées et mises en valeur avec l’appui du projet Neer-Tamba à travers un appui –conseils de proximité.

La stratégie de mise en œuvre du projet repose sur l’apprentissage à partir de champs écoles paysans qui sont un cadre d’apprentissage où un groupe structuré, composé de 25 à 30 producteurs, se regroupe régulièrement (une fois par semaine) pendant une saison culturale dans leur propre champ (terrain d’apprentissage), pour apprendre à résoudre les problèmes relatifs à la gestion de leur milieu et leurs exploitations, suivant un programme préalablement élaboré par eux-mêmes, avec l’accompagnement d’un facilitateur, utilisant des outils et méthodes d’éducation non formelle des adultes.

SSS4Le principe essentiel des champs écoles est l’apprentissage par la découverte et par l’expérimentation. La Gestion intégrée de la Production et des Déprédateurs (GIPD) est la ligne de base de toutes les technologies développées dans le Champ école.

Une session de formation sur la mise en place des champs écoles paysans a regroupé 50 paysans aménagistes en deux séances pour renforcer leurs capacités dans la conduite des champs écoles. SSS8

Le service de l’agriculture a assuré la formation qui s’est déroulée en deux étapes à savoir une première en salle pour une acquisition de connaissances théoriques et une seconde sur le terrain afin d’amener les participants à se familiariser à la pratique.

Ces deux séances ont été très participatives et les participantsSS5 sont repartis chez eux satisfaits et disponibles pour l’accompagnement de proximité en faveur des autres producteurs.

 Baguima BAYELLE

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :