L’équipe du projet d’Aide d’urgence pour les personnes déplacées et les familles d’accueil au Burkina Faso outillée en matière de protection de l’enfance et de l’adulte vulnérable en situation de crise humanitaire.

L’équipe du projet d’Aide d’urgence pour les personnes déplacées et les familles d’accueil au Burkina Faso a bénéficié d’une formation du 09 au 10 mars 2022 sur la protection et la sauvegarde de l’enfance et de l’adulte vulnérable en situation de crise humanitaire au Centre de Développement Humain Intégral de l’OCADES Caritas Burkina (DHI).

L’OCADES Caritas Burkina, en collaboration avec Caritas Allemagne et le Ministère des Affaires étrangères du gouvernement allemand, a mis en œuvre le projet d’Aide d’urgence pour les personnes déplacées et les familles d’accueil dans les régions du Centre Nord, de la Boucle du Mouhoun et de l’Est au Burkina Faso.

Le but de ce projet est d’apporter un appui multisectoriel aux ménages vulnérables affectés par les crises alimentaires et sécuritaires dans les zones d’intervention. Les domaines d’intervention du projet concernent la sécurité alimentaire et la nutrition, l’eau, l’hygiène et l’assainissement ainsi  que les moyens de subsistance (agropastorale).

Parmi les bénéficiaires figurent des enfants, des personnes en situation de handicap, des femmes, et des personnes âgées dont les vulnérabilités se sont davantage aggravées par un affaiblissement des mécanismes de protection traditionnels inhérent à la crise sécuritaire et humanitaire du pays.

L’objectif de cette formation était de doter les acteurs de mise en œuvre dudit projet de compétences nécessaires afin de leur permettre d’assurer une protection optimale des enfants et des adultes vulnérables en situation de crise d’urgence.

Durant deux jours, les participants se sont approprié les mécanismes et les outils pratiques entrant dans le cadre de la protection et de la sauvegarde de l’enfant et de l’adulte vulnérable en situation d’urgence.

Les participants dans la salle

Tout en remerciant le formateur ainsi que les participants, la cheffe du Département Solidarité Humaine (DSH), Madame Rita ZOUNGRANA s’est dit très satisfaite de la qualité de la formation. « Il nous revient de mettre en pratique ce que nous avons appris durant ces deux jours pour améliorer ce que nous faisons déjà au profit des personnes vulnérables » a-t-elle indiquée.

Mme Rita ZOUNGRANA, Cheffe du             Département Solidarité Humaine

Pour M. Cheick SANGA animateur du projet à Kongoussi, cette formation s’est avéré très bénéfique car elle a permis d’avoir des notions sur les approches, les principes de la protection et de la sauvegarde l’enfance et de l’adulte vulnérables.« Nous veillerons à mettre en pratique ces connaissances acquises pour davantage faire respecter le droit des enfants et des personnes vulnérables dans nos localités respectives » a-t-il déclaré.

M. Cheick SANGA, Animateur du projet à Kongoussi

BARRO/OUEDRAOGO K. Emilie

Assistante Communication, Plaidoyer et Mobilisation de Ressources

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :