Les acteurs de mise en œuvre du projet « Aide d’urgence pour les personnes déplacées et familles d’accueil au Burkina Faso et au Mali » réfléchissent à sa mise en œuvre.

Les 22 et 23 juillet 2021 s’est tenu au Centre DHI de l’OCADES Caritas Burkina, un atelier d’appropriation et de planification du projet « Aide d’urgence pour les personnes déplacées et les familles d’accueil au Burkina Faso et au Mali ». Mise en œuvre par l’OCADES Caritas Burkina et son partenaire Caritas Allemagne, ce projet a été financé par le Ministère Fédéral des Affaires Etrangères de l’Etat Allemand. L’atelier a vu la participation des différents acteurs venus de Fada, Ouahigouya et Dédougou.

 

La crise sécuritaire que vit le Burkina Faso depuis plus de cinq ans a eu pour conséquence des déplacements croissants et massifs des personnes à l’intérieur du pays. Face à cette situation, les acteurs humanitaires sont confrontés à un problème de couverture des besoins des populations. C’est au regard de ce contexte et dans le but d’améliorer les conditions de vie des personnes déplacées internes (PDI) et des populations vulnérables affectées par l’insécurité alimentaire et nutritionnelle que l’OCADES Caritas Burkina et son partenaire Caritas Allemagne ont initié un projet d’urgence dénommé « aide d’urgence pour les personnes déplacées et les familles d’accueil au Burkina Faso et au Mali ».Financé par le Ministère Fédéral des Affaires Etrangères de l’Allemagne, ce projet sera mis en œuvre dans les diocèses de Dédougou, Fada et Ouahigouya. Dans ces trois diocèses d’intervention, l’accent sera mis sur l’aide alimentaire, l’accès à l’eau potable, les moyens de subsistance et la mise en place d’un mécanisme de retour d’information et de réclamation dans toutes les communautés cibles.

 

Sous la présidence du Secrétaire Général adjoint M. Simon GNIMINOU, ces deux jours d’échanges ont permis aux parties prenantes de comprendre les différentes articulations du projet et de partager les différentes étapes de sa mise en œuvre. Il s’est agi plus précisément de permettre une compréhension partagée de toutes les activités dudit projet y compris les responsabilités de chaque acteur pour sa réalisation, de partager les différents outils de mise en œuvre ainsi que le budget et les procédures de gestion du projet. Une planification consensuelle des activités du projet a mis fin à cet atelier.

Hélène OUEDRAOGO

Stagiaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :