Pluie du 18 juillet : 02 morts, d’importants dégâts à Ouagadougou

pluirLe lundi 18 juillet 2011, une pluie diluvienne s’est abattue sur la ville de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. Elle a  provisoirement occasionné 02 morts et de nombreux dégâts matériels. Parmi les victimes, figure malheureusement Mlle Zalissa Sawadogo, une fille-mère de 19 ans qui a été frappée par la mort alors qu’elle s’était abritée sous son kiosque sur lequel un gros arbre s’est effondré.
Environ 40 mm d’eau ont été recueillis par la station météo Ouagadougou Aéroport. La direction générale de la protection des végétaux n’a pas été épargnée par les eaux et les dégâts. Il en est ainsi pour des antennes de télévision, des panneaux publicitaires, des arbres, des maisons…
En ce mois de juillet, l’orage a duré plus de 5 heures (12h-17h). La psychose s’est installée dans les zones inondables comme Tanghin, Kologh-Naba et Dapoya. Du coup, les souvenirs du déluge du 1er septembre dont les séquelles sont toujours perceptibles dans les familles et dans la ville de Ouagadougou,  ont refait surface.
Les habitants du lit du barrage N°2 craignent le pire.  Le barrage n°3 qui  ne déverse habituellement pas ses crues avant août, a déjà commencé à se déverser dans le parc urbain Bangr Wéogo avec cet orage. On espère que les travaux de drainage du parc Bangr Wéogo annoncés par le dernier conseil des ministres pour un montant de plus 6 milliards, vont permettre de résoudre les problèmes d’inondation dans la ville de Ouagadougou.
En tout état de cause, la vigilance doit être de mise en cette période hivernale. Dans  un communiqué de presse rendu public, le Comité inter-état de lutte contre la sècheresse au Sahel (CILSS),  redoute un cumul pluviométrique supérieur ou égal à la normale pour la majeure partie du Sahel en 2011 avec des risques d’inondations.
Les Ouagalais semblent avoir compris qu’il est bien de planter mais qu’il est encore mieux de  tailler régulièrement  les arbres afin que les racines s’infiltrent bien dans le sol. A défaut, ces arbres peuvent causer la mort surtout avec les changements  climatiques qui font que  les pluies sont souvent accompagnées de vents violents et fougueux.
 
Koyir Désiré SOME

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :