Journée de Présentation du Projet EFI en Afrique

En rappel, le Projet EFI (Etendre l’Inclusion Financière en Afrique) est mis en œuvre depuis quatre (04) ans dans le diocèse de Koudougou dans le cadre du partenariat OCADES Caritas Burkina et le Catholic Relief Service (CRS).

L’accueil sur le site de la cérémonieLe projet organise les populations exclues du système financier classique en groupes appelés Communautés d’Epargne et Crédit Interne (CECI) dont les activités principales hebdomadaires sont la pratique de l’épargne et du crédit entre membres. Un groupe CECI comporte entre 15 et 30 membres. Le projet tire à sa fin. Et c’est au regard du succès dans la mise en œuvre et la satisfaction des populations que la  journée du jeudi 23 mars 2017 a été retenue pour présenter le Projet.

Cette célébration a connu deux temps forts à savoir la présentation des résultats du Projet aux autorités et la cérémonie avec les populations en présence des autorités. C’est son Excellence Monseigneur Joachim OUEDRAOGO qui a présidé la cérémonie en présence du Haut Commissaire de la province du Boulkiemdé, représentant madame le Gouverneur de la Région du Centre-Ouest.

Le père Jacques Di CIANOLe mot de bienvenue a été prononcé par le curé de la Paroisse, le père Jacques Di CIANO qui a profité rappelé qu’il relève de la congrégation des Franciscains et que sa paroisse a en charge la gestion du centre médical de Sabou.

La présentation des résultats du projet a été faite successivement parSerge THIOMBIANO, Training Officer (CRS) et Romuald KOLOGO, Project Manager (Koudougou) Serge THIOMBIANO, Training Officer (CRS) et Romuald KOLOGO, Project Manager (Koudougou). On retient que l’équipe Projet EFI de Koudougou est composée d’un Project Manager, d’un Data Manager, d’un comptable, de 09 superviseurs et 107 agents villageois.

Les zones de supervision sont : Koudougou, Yako, Diébougou, Kampti, Nouna, Ouaga, Kokologho, Léo, Gaoua, Dédougou et Toma. Le projet est à cheval sur six (06) diocèses : Koudougou, Diébougou, Gaoua, Dédougou, Nouna et Ouagadougou. A la date du 23 mars 2017, le projet compte 70 309 membres dont 85% de femmes. Une séquence de questions réponses a suivi la présentation des résultats.

Les autorités ont été ensuite invitées à rejoindre le site de la festivité. Une foule immense les y attendait. Un accueil en couleur leur a été réservé.

Le 2ème Adjoint au Maire de SabouLa première intervention a été faite par l’adjoint du Maire de Sabou. Il a souhaité la bienvenue aux autorités et remercié l’équipe projet pour le choix de leur localité pour une telle cérémonie.

Dans son mot, le Secrétaire Exécutif Diocésain, l’abbé Alain Michel GUISSOU a rappelé que l’OCADES Caritas Burkina, dans sa poursuite du développement humain intégrale, n’hésite pas à prendre fermement toute main tenLe Secrétaire Exécutif Diocésain, l’abbé Alain Michel GUISSOUdue dans cette direction sans distinction d’ethnie, de religion et de sexe. Il a poursuivi pour dire que le projet Etendre la finance inclusive en Afrique par l’organisation des populations en groupes de Communautés d’Epargne et de Crédit Interne (CECI), se révèle être une clé appropriée pour leur épanouissement socio-économique dans la dignité et la responsabilité collective.

Le Project Manager, monsieur Romuald KOLOGO, a, quant à lui, rappelé les résultats atteints par le Projet EFI : plus de 70.000 membres avec plus de 900 millions de francs CFA mobilisés.

Après son intervention, des témoignages de membres et de Prestataires de Services Privés (PSP) s’en sont suivis. Des témoignages, on retient que la mise en œuvre mise du projet a des retombés notables sur la vie des populations.

Dans son allocution, la marraine madame Bernadette CONFE a relevé que les efforts déployés par le projet en offrant des perspectives heureuses, traduit bien la vision de la pastorale sociale mise en œuvre par l’OCADES. Elle a souligné qu’un tel rassemblement est toujours une belle opportunité pour rappeler notre devoir de fraternité les uns pour les autres et notre obligation d‘appuyer de toutes nos forces les personnes les plus démunies. Elle a poursuivi pour affirmer qu’en aidant les autres à passer de la simple survie au statut d’emprunteur et d’entrepreneur, le projet donne à la mondialisation un visage humain.  Le représentant résident du Catholic Relief Service (CRS), monsieur Moussa Dominique BANGRELe représentant résident du Catholic Relief Service (CRS), monsieur Moussa Dominique BANGRE, a, dans son intervention, remercié Monseigneur Joachim OUEDRAOGO pour sa demande d’intervention de CRS dans son diocèse. Il affirme être heureux de voir que le plaidoyer de Monseigneur a porté des fruits. Il a remercié ensuite tous les acteurs du Projet à tous les niveaux confondus. Il a exhorté les uns et les autres à toujours se donner à la tâche pour le bien être de leurs familles.

Monsieur le Haut Commissaire de la Province du Boulkiemdé, représentant madame le Gouverneur, monsieur Soré Amidou, a, dans son discours, rappelé que l’Eglise Catholique depuis 1973 a été la référence en termes de développement communautaire auprès des populations. Il a poursuite en disant, à travers les différentes interventions et témoignages, l’approche CECI est très salutaire dans le contexte socio-économique actuel de notre pays. Il a traduit les félicitations du Gouvernement aux Evêques pour leurs œuvres au profit des populations. Il a conclu ses propos en félicitant le CRS, le Secrétariat diocésain de Koudougou et l’équipe projet pour cette belle cérémonie. Monseigneur Joachim OUEDRAGO, Evêque de KoudougouSon Excellence Monseigneur Joachim OUEDRAGO a, dans son allocution, demandé d’observer une minute de silence à la mémoire du PSP Kam Sié Robert de Diébougou décédé et du mari d’une membre. Il a adressé un merci spécial aux autorités administratives, communales, religieuses et coutumières présentes à la cérémonie. Monseigneur a rappelé que l’OCADES Caritas Burkina est l’organe de la pastorale sociale de l’Eglise Famille de Dieu au Burkina. Il a poursuivi pour affirmer qu’avec le projet EFI une nouvelle dimension est atteinte, à savoir la garantie du bien-être et la résilience de l’individu et de la communauté. Il a souligné que la promotion des vertus humaines que sont la solidarité, l’amour l’entraide, la paix, la tolérance sont des aspects qui le touchent particulièrement et constitue en son sens, le véritable triomphe de leur action. Monseigneur a terminé ses propos en bénissant toute l’assistance.fgtj

Cette cérémonie qui, a réuni plus de 3500 personnes dont 3000 membres des groupes CECI, a pris fin avec des remises de présents et un repas.

 

M. Jeannette BAYAMA/MAÏGA
Service Communication

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :