Projet de Réhabilitation à Base Communautaire (RBC) des personnes handicapées de l’OCADES

  L’organisation catholique pour le développement et la Solidarité (OCADES) depuis des années au Burkina vient en aide aux personnes en situation de handicap à travers son programme de réhabilitation à base Lire la suite »

Burkina : « Ils ont le droit de vivre comme des personnes qui vivent sans handicap »

Manga est l’une des localités dans le Centre-sud du Burkina à accueillir le projet de Réhabilitation à Base Communautaire (RBC) de l’Organisation Catholique de Développement et de solidarité, (OCADES Caritas Burkina).  Il Lire la suite »

L’OCADES Caritas à Zabré : Pour que le handicap ne soit plus un handicap

L’organisation catholique pour le développement et la Solidarité (OCADES Caritas Burkina) depuis des années au Burkina vient en aide aux personnes en situation de handicap à travers son programme de réhabilitation à Lire la suite »

Cathérine Sango, bénéficiaire de formation en activités génératrices de revenus de l’OCADES

A Bangou, village situé à une dizaine de kilomètres de Zabré, Cathérine Sango, handicapée moteur, sur un tricycle, est un exemple de femme battante et est admirée par sa communauté. Formée aux Lire la suite »

Tima Blandine et son mari Gondoroboué Jean-Baptiste, couple d’aveugles pour qui le handicap n’est pas une fatalité

A Tiébélé, village situé à environ 200 km de Ouagadougou, ce couple d’aveugles, Gondoroboué Jean-Baptiste et Tima Blandine, force l’admiration. Mariés malgré tout contre la volonté de la famille, ils sont expulsés Lire la suite »

Relever les petits enfants de leur handicap, c’est leur ouvrir à nouveau les portes de la vie

Gori

 Le Secrétariat Exécutif Diocésain (SED) de l’Organisation Catholique pour le Développement et la Solidarité (OCADES Caritas Burkina) de Fada N’Gourma, en partenariat avec Christian Children’s Fund of Canada (CCFC), vient de redonner espoir à la famille Namountougou, une famille dont la désolation se lisait sur le visage au regard de la souffrance oculaire que leur enfant endurait. Gori, c’est de lui qu’il s’agit souffrait de cataracte congénitale, jusqu’au jour où son chemin a croisé l’OCADES. 

 « Avant mon intervention, j’allais mal parce que je n’arrivaisGori pas à faire tout ce que je voulais comme mes camarades. Je ne pouvais pas aller à l’école. Grâce à Dieu et aux Blancs, aujourd’hui j’ai eu des soins et je commence à partir à l’école comme je le souhaitais. Je suis content pour ma nouvelle vie qui commence, que Dieu vous bénisse ».

 C’est en ces termes que Gori Namountougou, âgé de 09 ans, souffrant d’une cataracte congénitale depuis sa naissance et qui vient de bénéficier d’une intervention chirurgicale, exprime sa gratitude à ses bienfaiteurs sud-Coréens. En effet, les sud-coréens en partenariat avec OCADES Fada à travers Christian Children’s Fund of Canada (CCFC), intervient dans la province de la Gnangnan dans le domaine de la santé et de l’éducation. Dans le domaine de la santé, ils agissent spécifiquement en faveur des enfants vivants avec un handicap.Gori devant sa classe

 Les bénéficiaires sont d’abord dépistés selon leur handicap, ensuite soignés et enfin le parrainage, leur permettant d’aller à l’école ou de suivre une formation professionnelle. Aujourd’hui, Gori est un exemple palpable de leur appui. Les parents de Gori attestent qu’avant son intervention, il ne pouvait rien faire sans être assisté car ne voyant pas et ce depuis sa naissance.

Gori et mamangori et papaMaintenant, les parents de Gori et lui-même sentent le début d’une nouvelle vie :

« Avant, je vivais dans la tristesse parce que mon fils aîné vivait avec une cataracte congénitale. C’était un grand souci pour moi parce que je me demandais quel avenir allait-il avoir ?

J’étais vraiment impuissant face à cette situation malheureuse. Mais depuis qu’il a eu ce soutien et qu’il a bénéficié de cette intervention chirurgicale avec le soutien de l’OCADES et de ses partenaires,  je vis dans la joie. Il arrive maintenant à distinguer les objets et à les prendre facilement, Alors qu’avant il tâtait de la main pour trouver ce qu’il cherche. 

Ma famille et moi sommes bien contents pour ce bénéfice inestimable, que Dieu vous bénisse, vous avec les amis Sud – Coréens (CFK) et CCFC et qu’Il bénisse aussi vos activités ! »

Blaise TINDANO

Gori allant a ecole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>