Micro finance du Programme FASO: L’auto-prise en charge communautaire en marche grâce aux CECI

Avant l’avènement des groupes CECI (Communautés d’épargne et de crédits internes), les communautés rurales étaient confrontées à des problèmes d’épargne : dépenses faciles, vol, perte, etc. Ainsi, leurs économies étaient volatiles. Si quelques Lire la suite »

Recrutement de huit (8) Facilitateurs (WASH) au profit du Secrétariat Exécutif de Ouahigouya de l’OCADES CARITAS BURKINA dans le cadre du Projet KOM YILMA 2

I- Contexte : Le Secrétariat Exécutif Diocésain de Ouahigouya de l’OCADES CARITAS Burkina en partenariat avec le Catholic Relief Services- USCCB (CRS) va mettre en oeuvre la phase 2 du projet Kom-Yilma dans Lire la suite »

Recrutement d’un comptable au profit du Secrétariat Exécutif de Ouahigouya de l’OCADES CARITAS BURKINA dans le cadre du Projet KOM YILMA 2

1. Contexte: Le Secrétariat Exécutif Diocésain de Ouahigouya de l’OCADES CARITAS Burkina en partenariat avec le Catholic Relief Services- USCCB (CRS) va mettre en œuvre la phase 2 du projet Kom-Yilma dans Lire la suite »

Recrutement d’un superviseur WASH au profit du Secrétariat Exécutif de Ouahigouya/OCADES CARITAS BURKINA dans le cadre du Projet KOM YILMA 2

Contexte Le Secrétariat Exécutif Diocésain de Ouahigouya de l’OCADES CARITAS Burkina en partenariat avec le Catholic Relief Services- USCCB (CRS) va mettre en œuvre la phase 2 du projet Kom-Yilma dans les Lire la suite »

Recrutement de huit (8) Facilitateurs (WASH) au profit du Secrétariat Exécutif de Ouahigouya de l’OCADES CARITAS BURKINA dans le cadre du Projet KOM YILMA 2

I- Contexte :

Le Secrétariat Exécutif Diocésain de Ouahigouya de l’OCADES CARITAS Burkina en partenariat avec le Catholic Relief Services- USCCB (CRS) va mettre en oeuvre la phase 2 du projet Kom-Yilma dans les provinces du Sanmatenga et du Bam. Le but du projet qui couvrira près de 236 d’écoles dans les provinces du Bam et du Sanmatenga est d’améliorer la santé des élèves et de leurs familles à travers la promotion des trois pratiques d’hygiène clés que sont le lavage des mains aux moments critiques, la consommation d’eau sure, l’utilisation hygiénique de latrines adéquates.

Dans le cadre de la mise en œuvre de cette deuxième phase du projet Kom- Yilma, le Secrétariat Exécutif Diocésain de Ouahigouya/OCADES CARITAS BURKINA souhaite recevoir des dossiers de candidature pour le recrutement de huit (08) facilitateurs WASH.

II- DESRIPTION DU POSTE

  • Poste : facilitateur WASH
  • Rattachement hiérarchique : Charge du projet WASH / Kom-Yilma
  • Lieu d’affectation : chef-lieu de commune rurale (à déterminer) dans la province du Bam.
  • Nature du contrat : Durée Déterminée un an (comprenant une période d’essai de 3 mois) renouvelable suivant la performance.
  • Profil : niveau BAC

DESCRIPTION DES TACHES

Sommaire du poste :

Le projet Kom-Yilma II vise à promouvoir au niveau des Bissongo, des écoles et au niveau communautaire l’eau, l’hygiène et l’assainissement, notamment les trois pratiques clés que sont

  • Le lavage des mains au savon aux moments critiques
  • La consommation de l’eau sure
  • La construction et l’utilisation des latrines hygiéniques
  • L’enseignement de l’hygiène à l’école

Sous la supervision du superviseur WASH, le facilitateur WASH travaillera en étroite collaboration avec les autres parties prenantes du projet (services déconcentrés de l’éducation, de la santé, de l’eau et de l’assainissement dans la région du Centre Nord, les collectivités territoriales) pour assurer une réelle intégration des activités du projet dans les Bissongo, les écoles et dans les communautés dans sa zone de couverture.

III- RESPONSABILITE PRINCIPALE

Sous la responsabilité directe du Charge de projet, le facilitateur WASH est responsable de l’exécution des activités du projet Kom-Yilma 2 au niveau des écoles, des bissongo et des communautés ciblées de toute son aire de supervision établi par le projet.

TACHES SPECIFIQUES

En lien avec la planification, la mise en œuvre

  • Planifier et exécuter des activités sur le terrain ;
  • Participer aux visites et aux réunions de service ;
  • Proposer des éléments pouvant améliorer la stratégie de mise en œuvre du projet ;
  • Identifier des organisations partenaires intervenant dans les mêmes sites que le projet en vue de l’établissement de partenariat ;

En lien avec la formation et les sensibilisations

  • Préparer et conduire de sessions de formation aux hygiénistes, aux clubs et comité WASH ;
  • Assurer la formation des communautés et leur implication dans la surveillance des forages et de la construction des latrines ;
  • Conduire des séances de sensibilisation dans les domiciles et dans les lieux publics pour la construction et l’utilisation des latrines hygiéniques, la consommation de l’eau traitée et le lavage des mains aux moments critiques ;
  • Contribuer à la mise en place des « maman GHM » dans les écoles pour l’encadrement des filles sur la gestion hygiénique des menstrues à l’école et dans les communautés.
  • Prodiguer des conseils et informations multiformes aux communautés certifiées FDAL et écoles certifiées en école amie de WASH pour le maintien du statut et la pérennisation des actions.
  • Initier et élaborer les histoires de succès et des petites vidéos sur les succès, les bonnes pratiques et leçons apprises dans les communautés et dans les écoles de son aire de supervision.
  • Partager les vidéos sur les bonnes pratiques aux autres communautés.
  • Promouvoir l’utilisation des outils d’IEC et des fresques pour l’enseignement de l’hygiène à l’école et dans les communautés ;
  • Tenir et organiser des journées de salubrité dans les villages.
  • Organiser et tenir un concours inter communes, inter villages et inter écoles dans son aire de supervision ;
  • Encourager l’utilisation du savon produit dans les écoles dans les ménages pour l’hygiène corporel et vestimentaire ;
  • Appuyer les communautés scolaires dans l’organisation d’activités de promotion de l’hygiène à l’école ou dans la communauté, et dans l’organisation des auto-évaluations communautaires des conditions WASH des écoles et dans la prise en compte des recommandations des visites conjointes.

En lien avec la supervision, l’autorisation et la responsabilisation des bénéficiaires.

  • Appuyer la commune à organiser des bilans périodiques de la mise en œuvre des engagements dans le processus de la mise en œuvre de la réforme et de la certification des écoles ;
  • Appuyer l’organisation et la tenue des sessions de rencontre et de formation à l’endroit des communes, des CVD et des AUE, des leaders religieux ;
  • Superviser les actions de sensibilisation à travers les films et les théâtres dans les communautés par Cinéma Numérique Ambulant.
  • Superviser la pose des fresques murales des latrines et des forages par les prestataires ;
  • Suivre le ravitaillement et le suivi des points de vente de Aquatabs et des boutiques d’assainissement de son aire de supervision ;
  • Suivre les actions d’utilisation des kits mini WATA et l’utilisation de l’eau de javel produit pour le traitement de l’eau de boisson dans les écoles ciblées.
  • Travailler de concert avec la santé les collectivités territoriale (mairie, CVD) et l’éducation pour l’organisation et la tenue des journées internationales en lien avec l’eau, les toilettes, le lavage des mains et la gestion hygiéniques de menstrues dans toutes les écoles couvertes par le facilitateur.

 En lien avec le suivi-évaluation apprentissage – redevabilité et capitalisation rapportage :

  • Collecte régulière de données statistiques relatives au projet et aux conditions de vie des bénéficiaires ;
  • Assurer le suivi des activités des hygiénistes, des maçons (construction des latrines), des comités et clubs WASH dans les écoles ;
  • Appuyer les communautés scolaires à organiser les auto-évaluations des écoles, l’élaboration des plans d’actions ;
  • Participer à la conduite des visites conjointes et à la certification des écoles en collaboration avec les parties prenantes du projet ;
  • Produire des rapports périodiques et assurer leur transmission au superviseur hiérarchique ;
  • Saisir et transmettre mensuellement à la hiérarchie les données collectées sur le terrain, en utilisant un système de gestion d’information ;
  • Participer aux activités de capitalisation du projet.
  • En collaboration avec les communautés scolaires, identifier et suivre les indicateurs communautaires ;
  • Contribuer à l’identification des histoires de succès ;
  • Veiller au suivi journalier des activités à travers l’utilisation des Tablettes.
  • Participer à la coordination terrain des différentes missions d’évaluation du projet (base, mis parcours, finale) ;
  • Coordonner l’organisation terrain des visites du bailleur, du gouvernement ou de toute partie prenante.

Exigences :

  • Avoir une bonne connaissance et justifier d’une solide expérience en animation et communication avec les communautés en milieu rural,
  • Justifier d’une expérience professionnelle d’au moins trois (03) ans en tant que facilitateur dans un projet de promotion de l’eau, l’assainissement et l’hygiène,
  • Avoir une expérience en formation des adultes,
  • Avoir des notions sur les questions d’eau d’assainissement et d’hygiène en milieu scolaire et dans les communautés
  • Pouvoir élaborer un programme mensuel de sortie avec les distances clairement mentionnées ;
  • Accepter de vivre en milieu rural et de travailler sous pression,
  • Etre capable de rédiger des rapports d’activités,
  • Parler couramment la langue Mooré,
  • Une expérience dans les projets et programme serait un atout.
  • Etre autonome et plein d’initiative

 IV- AUTRES DISPOSITIONS

  • Accepter de vivre et de travailler dans la commune urbaine de Kongoussi et intervenir dans les autres communes rurales de la province, et des communes d’autres Secrétariats Exécutifs Diocésains de l’OCADES Caritas Burkina;
  • Accepter de rouler à moto,
  •  (ramené sur suivi-évaluation et rapportage)Faire preuve de diligence dans la gestion financière des fonds qui seront mis à sa disposition ;
  • Veiller au bon entretien du matériel qui sera mis à sa disposition ;
  • Mettre en œuvre toute autre tâche à lui confiée rentrant dans le cadre des objectifs poursuivis par le projet.

V- RELATIONS DE TRAVAIL

Niveau du Secrétariat Exécutif de Ouahigouya :

Le facilitateur WASH travaillera en collaboration avec :

  • Le chargé du projet WASH ;
  • Les autres facilitateurs WASH ;
  • L’ensemble de l’équipe du projet et les autres staffs de SED de Ouahigouya.

 Niveau des partenaires :

Le facilitateur WASH travaillera en collaboration avec :

  • Les responsables des structures communautaires (notamment les APE et AME),
  • Les autorités administratives, coutumières et religieuses,
  • Les services déconcentrés de l’éducation et de la santé ;
  • Les autres partenaires au développement au niveau local.

Niveau du CRS :

Le facilitateur WASH travaillera en collaboration avec :

  • Les autres programmes de CRS en général et en particulier avec le projet Kom-Yilma pour la mise à jour des informations relatives à la mise en œuvre du projet.
  • Les Chargés de projet pour la planification des activités, les rapports, le suivi régulier des activités, le respect de toute recommandation et son traitement diligent, l’exécution pratique des tâches à lui confiées.

VI- CONDITIONS GENERALES

  • Être de nationalité Burkinabé,
  • Être âgé de 22 ans au moins et de 35 ans au plus;
  • Accepter vivre en milieu rural et de travailler sous pression ;
  • Être immédiatement disponible,
  • Être apte à faire des déplacements fréquents sur le terrain à moto,
  • N’avoir pas eu d’antécédents judiciaires.

 VII- MODE DE RECRUTEMENT

  • Présélection sur dossier
  • Test écrit/informatique
  • Entretien avec un jury

 VIII- COMPOSITION DU DOSSIER DE CANDIDATURE

  • Une demande manuscrite adressée au Secrétaire Exécutif Diocésain de Ouahigouya précisant la commune / zone de couverture de préférence ;
  • Un curriculum vitae détaillé faisant ressortir vos expériences en lien avec le poste et contenant le nom de trois personnes de référence n’ayant pas de relation de parenté,
  • Un certificat de visite et de contre visite attestant que le candidat est apte pour un travail de terrain nécessitant des déplacements à moto,
  • Une lettre de motivation date et signée,
  • Une photocopie légalisée de la pièce d’identité burkinabé,
  • Les copies légalisées des diplômes et titres,
  • Les copies des attestations de travail

 A compléter en cas d’admission

  • Un extrait de casier judiciaire de moins de trois (3) mois de date en cas d’admission,
  • Une copie légalisée du certificat de nationalité burkinabé.

IX- MODE ET LIEU DE TRANSMISSION DES DOSSIERS

Les personnes intéressées par cette offre d’emploi peuvent déposer leurs dossiers de candidature au Secrétariat Exécutif Diocésain de Ouahigouya au plus tard le jeudi 20 juillet 2017 à 16 heures. Le Secrétariat Exécutif Diocésain de Ouahigouya se réserve le droit de ne donner suite à tout ou partie de ce présent appel à candidature.

Le Secrétaire Exécutif Diocésain
Abbé P. Charles GANSONRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>