Le Réseau FORCE Outille de jeunes encadreurs en matière de droit de l’enfant

Le réseau Focus des Organisations pour la Réalisation de la Convention aux Droits de l’Enfant  (FORCE) était dans les locaux de l’École Nationale de l’Éducation du Primaire (ENEP) de Fada N’ Gourma Lire la suite »

Avis d’appel à manifestation d’intérêt Mesdames / Messieurs, Le présent appel à manifestation d’intérêt vise à recruter un accompagnateur externe afin d’appuyer  l’OCADES Caritas Burkina dans son processus d’amélioration de la politique Lire la suite »

Projet KOM SAYA : Pour le renforcement de la résilience des ménages dans le domaine de la sécurité alimentaire de 10 villages des Diocèses de Dori, Kaya et Ouahigouya

Dans le cadre de l’amélioration de la sécurité alimentaire des populations vulnérables dans la Région du Centre Nord, l’OCADES Caritas Burkina, en partenariat avec Caritas Espagne, a initié un projet intitulé « Kom Lire la suite »

Light for the World : 178 millions mobilisés pour l’autonomisation économique de 200 personnes handicapées et femmes vulnérables du Koulpélogo

Le 10 avril 2018, la Mairie de Ouargaye, a accueilli l’atelier de lancement officiel du projet pilote « Activités de subsistance inclusives pour les femmes vulnérables et personnes handicapées dans la province du Lire la suite »

Avis d’appel à manifestation d’intérêt

Mesdames / Messieurs, Le Projet « KOM-SAYA », pour le renforcement de la résilience des ménages et groupements féminins, dans le domaine de la sécurité alimentaire, est exécuté par l’OCADES Caritas Burkina pour le Lire la suite »

Projet maladies infectieuses, des acquis engrangés à consolider

DSC_0214

Le projet de « Renforcement des capacités des structures sanitaires et scolaires dans la lutte contre les maladies infectieuses au Burkina Faso » a officiellement clôturé ce 31 octobre 2017 au cours d’une cérémonie présidée par Monseigneur Justin KIENTEGA, Evêque de Ouahigouya et Président de l’OCADES Caritas Burkina.

DSC_0214

Il ressort de la présentation des résultats faite par le Secrétaire Général Adjoint de l’OCADES, Simon GNIMINOU, que 1 500 000 d’Euros soit 983 935 500 FCFA, ont été mobilisés pour la mise en œuvre du projet auprès de Misereor et de Kindermission. Les ressources financières mobilisées ont permis la réalisation de points d’eau fonctionnels, 18 forages dont 13 neufs et 5 réhabilitations, la construction de 3 châteaux d’eau neuf et la réalisation 20 adductions d’eau.

Dans le domaine des équipements d’hygiène et d’assainissement, le projet a permis de mettre à la disposition des écoles et des centres de santé, 35 blocs de latrines, 708 dispositifs de lave-mains mobiles, 93 kits pour la fabrication de savon liquide, 23 kits wata, 296 distributeurs de savons liquides pour la fabrication d’eau de javel, 80 bassins pour l’incinération des déchets, des kits de médicament d’urgence, un kit de matériel médico technique et la dotation d’une ambulance pour l’évacuation des malades au profit d’un centre médical.

Des sessions de renforcement de capacités sur l’hygiène hospitalière, la gestion des incinérateurs, la fabrication d’eau de javel ont été organisées au profit de 166 enseignants, 131 Mères éducatrices, 43 responsables de structures de santé et 36 agents de santé.

A la lecture de ces résultats, il est clair que le projet a permis de mobiliser une expertise considérable pour contribuer au renforcement du secteur de la santé. Désormais, les structures sanitaires et les écoles, vont pouvoir capitaliser sur ce qui a été réalisé avec succès, surtout diffusé les bonnes pratiques partout que de besoin et enfin relever un autre défi majeur qui est le besoin en qualité de soins qui reste immense aux yeux des acteurs de la santé.

C’est pourquoi le Président de l’OCADES Caritas Burkina Monseigneur Justin KIENTEGA a lancé cet appel en se remettant « à la Providence divine » et souhaitant que forts de cette expérience réussie, les partenaires Misereor, Kindermission et pourquoi pas d’autres bailleurs, poursuivent et surtout appuient la consolidation des acquis afin que les bonnes pratiques soient diffusées et surtout étendues à d’autres structures de santé au profit des plus pauvres et des personnes démunies de nos communautés.

Koyir Désiré SOME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>