Énergie Renouvelable au Burkina Faso : Un atelier pour mieux outiller les acteurs œuvrant dans la formation technique et professionnelle

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme « Voix pour le Changement », l’Organisation Catholique pour le Développement et la Solidarité (OCADES Caritas Dédougou), en collaboration avec SNV Burkina (Organisation Néerlandaise Lire la suite »

Pape François: les pauvres, «passeports du paradis»

L’indignation sans action ne suffit pas, il s’agit de faire le bien pour les pauvres. C’est le message du Pape François lors de la messe célébrée pour la première journée mondiale des Lire la suite »

SED Koudougou Célébration de la journée des personnes handicapées à Réo La paroisse Saint Alphonse de Réo a organisé par anticipation la 24ème  journée internationale  des personnes en situation de handicap, célébrée Lire la suite »

Clôture du Projet de lutte contre les maladies infectieuses

Le mardi 31 octobre 2017 a eu lieu au sein du centre médical Paul VI à Ouagadougou, la cérémonie de clôture du « Projet contribution au renforcement des capacités des structures sanitaires et Lire la suite »

L’OCADES fait don d’un incinérateur au CMA Paul VI pour la gestion des déchets biomédicaux

Le Secrétariat Général de l’OCADES Caritas Burkina a fait don d’un incinérateur au Centre Médical avec Antenne chirurgicale (CMA) Paul VI. D’une valeur de huit millions (8.000.000) de francs CFA, le joyau Lire la suite »

Pastorale sociale de l’Eglise: Diébougou redynamise ses équipes paroissiales d’animation

Mgr Der Raphaël Dabiré au milieu de l'Abbé Alain Dabiré et Soeur Odile Ouibga

Le Secrétariat Général de l’OCADES Caritas Burkina en collaboration avec le Secrétariat Exécutif Diocésain (SED) de Diébougou organise, du 19 au 21 décembre 2016, une session de renforcement de capacités des Equipes Paroissiales d’Animation (EPA) de Diébougou. Cette formation se déroule au Centre Diocésain de Formation et d’Animation (CDFA).

Mgr Der Raphaël Dabiré entre l'Abbé Alain Dabiré et Soeur Odile Ouibga

Plusieurs équipes venues des paroisses de Dissin,  liguè-taw, Ouessa, Nyibgo, Djikologo, Maria-taw, Mèmèr, Fafo, Poulèba, Libiélé, Pariyago, Iolonioro, etc. prennent part à cette formation. Au cours de cette formation, les EPA vont se familiariser avec leur rôle et responsabilités dans la pastorale sociale de l’Eglise catholique.

Les participants auront également droit à des modules sur la doctrine sociale et  la pastorale sociale de l’église, la stratégie de mobilisation des ressources et les techniques d’animation de groupe. De plus, ils feront un état des lieux de la pastorale sociale dans le diocèse et proposeront un plan d’action au bénéfice des communautés locales à la base.

Des exposés, des échanges, des travaux de groupe et des jeux de rôle sont également attendus au cours de la session.  La formation est assurée par Dakyo Richard, chargé de projets et Sœur Ouibga Odile, chef de département Femme, Jeunesse et Famille au secrétariat général de l’OCADES Caritas Burkina.

Cérémonie d’ouverture de la session

Le mot d’ouverture a été prononcé par Monseigneur Der Raphaël Dabiré, Evêque de Diébougou. Dans son discours, il a largement développé la notion de charité et d’auto-prise en charge : « Quand on parle de charité, cela consiste à identifier ses pauvres et à leur venir en aide avec ses propres moyens », a-t-il expliqué.

Il renchérit en ces termes « Nous avons les moyens et si nous réfléchissons ensemble nous trouverons les ressources nécessaires pour aider les autres avant l’arrivée d’une aide extérieure ». Il n’a pas manqué d’inviter les participants à changer de mentalité, à revenir à nos valeurs, à aimer notre nature et nos richesses. Enfin, il a exhorté les EPA à restituer la formation et à en faire une large sensibilisation.

Une vue des participants à la session

Diébougou hier, aujourd’hui et demain

Le module sur la doctrine sociale de l’Eglise a été présenté par l’Abbé Jean Marie Dabiré, prêtre du diocèse et directeur du Centre Diocésain de Formation et d’Animation (CDFA). Il a fait un exposé sur la situation de l’OCADES dans le diocèse de Diébougou depuis ses origines. L’on retient de cette riche présentation, que le diocèse a été créé entre 1968-1969. Le diocèse de Diébougou a bénéficié de nombreux micro-projets : puits à large diamètre, petits barrage, plantation d’arbre, cultures vivrières…et beaucoup de millions y ont été injectés par les différents partenaires.

Une originalité significative dans l’orientation pastorale du diocèse en termes de promotion des plus pauvres se résume dans ce slogan « parole et pain pour tous et par tous » qui invite à une mobilisation générale pour sortir du sous-développement. A travers les difficultés que le diocèse de Diébougou a rencontré, il veut repartir du Christ en portant son regard sur lui, lui qui a fait de l’amour-charité la locomotive de sa mission d’évangélisation (guérisons physique, spirituelle…), « il est passé partout en faisant le bien » Actes 10, 38.

En effet, le diocèse entend planifier et exécuter des activités pastorales distinctes et complémentaires pour une auto-prise en charge, spirituelle et matérielle, réelle des pauvres. Car comme l’a rappelé le Pape Benoît XVI « L’église est la famille de Dieu dans le monde et personne ne doit souffrir par manque du nécessaire ». Ceci est aussi une invite à être des témoins de l’amour comme l’a si bien dit Saint Jean  « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé » Jean 15, 12.

Les EPA du diocèse de Diébougou pendant leur formation

A la suite de cette présentation, la sœur Odile Ouibga, chef de Département Femme, Jeunesse et Famille a fait une brève présentation de Caritas Internationalis et de l’OCADES Caritas Burkina aux participants. La pastorale d’ensemble composée de la pastorale prophétique, de la pastorale sociale et de la pastorale liturgique est le fondement de l’action de Caritas. L’historique de l’OCADES est marqué par l’installation d’une délégation du Secours catholique France, la création de Caritas Voltaïque en 1961 et L’OCADES Burkina elle-même en 1998. Les organes associatifs de l’OCADES  sont disséminés au niveau national, diocésain et paroissial.

 

Qu’entend-on par EPA ?

L’Equipe Paroissiale d’Animation (EPA) est l’un des organes de l’OCADES Caritas Burkina au niveau paroissial. 
Elle est  l’instrument de la pastorale pour l’animation de la charité, la prise en charge des pauvres et l’éducation des peuples à la prise en main de leur propre devenir.
Elle a pour missions de faire comprendre l’importance de la Charité, d’inciter les chrétiens à s’engager dans les actions de solidarité et de partage et d’œuvrer à la promotion et le développement de l’homme.
L’EPA est composée d’un (e) coordinateur paroissial ou Secrétaire Exécutif Paroissial, d’un coordinateur paroissial adjoint, d’un (e)trésorier (ère), d’un chargé de l’organisation et de l’information, du prêtre chargé de l’OCADES Caritas Burkina au niveau paroissial (aumônier), du Secrétaire Exécutif Paroissial; de la Sœur conseillère et de personnes ressources.
Elle est chargée de transmettre les rapports annuels au SED, d’organiser, en lien avec le SED, la journée ou semaine Caritas au sein de la paroisse, de gérer les ressources mobilisées selon les critères nationaux, d’informer immédiatement le SED des cas d’urgences (épidémies, crises alimentaires, incendies, inondations etc.) et d’organiser la collecte régulière des informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Blowjob