Blowjob

Énergie Renouvelable au Burkina Faso : Un atelier pour mieux outiller les acteurs œuvrant dans la formation technique et professionnelle

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme « Voix pour le Changement », l’Organisation Catholique pour le Développement et la Solidarité (OCADES Caritas Dédougou), en collaboration avec SNV Burkina (Organisation Néerlandaise Lire la suite »

Pape François: les pauvres, «passeports du paradis»

L’indignation sans action ne suffit pas, il s’agit de faire le bien pour les pauvres. C’est le message du Pape François lors de la messe célébrée pour la première journée mondiale des Lire la suite »

SED Koudougou Célébration de la journée des personnes handicapées à Réo La paroisse Saint Alphonse de Réo a organisé par anticipation la 24ème  journée internationale  des personnes en situation de handicap, célébrée Lire la suite »

Clôture du Projet de lutte contre les maladies infectieuses

Le mardi 31 octobre 2017 a eu lieu au sein du centre médical Paul VI à Ouagadougou, la cérémonie de clôture du « Projet contribution au renforcement des capacités des structures sanitaires et Lire la suite »

L’OCADES fait don d’un incinérateur au CMA Paul VI pour la gestion des déchets biomédicaux

Le Secrétariat Général de l’OCADES Caritas Burkina a fait don d’un incinérateur au Centre Médical avec Antenne chirurgicale (CMA) Paul VI. D’une valeur de huit millions (8.000.000) de francs CFA, le joyau Lire la suite »

Lancement du Programme de Développement Intégré des Femmes dans la commune de Dablo

DSCN6239

Depuis quelques années au Centre-Nord, des actions visant à lutter contre  les inégalités sociales fondées sur le genre sont menées par le Secrétariat Exécutif Diocésain (SED)  de l’OCADES Caritas Burkina à Kaya. C’est dans cette optique  que le vendredi 16 juin 2017, s’est tenu dans la salle de réunion du SED-Kaya, l’atelier de présentation et de lancement du Programme de Développement Intégré des Femmes (PDIF) dans la commune de Dablo. Mis en œuvre par l’Organisation Catholique pour le Développement et la Solidarité (OCADES), ce programme biennal bénéficie de l’appui financier de MANOS UNIDAS pour un coût total de deux cent trente-trois millions cinq cent trente-quatre mille sept cent (233 534 700) F CFA.

DSCN6239Convaincu que sans la mobilisation et la participation des femmes il ne saurait y avoir de développement  humain durable, l’OCADES Caritas Kaya grâce à un processus d’identification participative a matérialisé son  engagement par la prise en compte du genre à travers son programme de développement intégré des femmes et ce, grâce à son partenaire MANOS-UNIDAS. Ces interventions couvrent les villages de Dou et Dake dans la commune de Dablo et le village de  Madou dans la commune de Barsalogo. Les activités sont axées essentiellement sur le  renforcement des capacités des producteurs pour l’atteinte d’une autosuffisance alimentaire (appui des activités agricoles et maraichères), l’accroissement du revenu des femmes (mise en place d’activité génératrice de revenu) et l’amélioration des conditions sanitaires des populations des villages bénéficiaires (construction d’un CSPS à Dake).

Dans sa présentation,  la coordonnatrice du projet, Soeur Adeline OUEDRAOGO a indiqué que cette  rencontre d’échanges a pour objectifs de présenter le projet, de susciter l’adhésion et l’appropriation de tous les acteurs pour l’atteinte des résultats. Les échanges ont porté sur les présentations du projet et des résultats de l’étude de base faite par la coordonnatrice du projet.

DSCN6235Prononçant le discourt de lancement du programme à l’issue des échanges, le Secrétaire Général de la province du Sanmatenga a traduit la reconnaissance de l’administration décentralisée à l’OCADES et à ses partenaires, pour leurs multiples actions, aux cotés du gouvernement burkinabé, pour la réduction de toute les formes de    discrimination faite à l’égard des femmes.

Aussi, affirme t-il que l’intitulé et les  activités prévues du PDIF mettent bien en évidence l’importance et la pertinence du renforcement des capacités des femmes car elles sont les plus exposées aux difficultés que rencontrent les ménages ruraux. Il suffit de constater tous les efforts déployés pour prendre soin des enfants et de leurs époux tout en assurant les travaux champêtres au même titre que les hommes.

Il n’a pas manqué d’appeler les différents acteurs à s’invertir pleinement autour des objectifs du programme. La rencontre a connu la présence de la Directrice Provinciale de la femme, de la solidarité et de la famille, du Directeur Provincial de l’Environnement, du Directeur Provincial de l’Agriculture, du Directeur Provincial de l’élevage, des Préfets de la commune de Dablo et de Barsalogho et des Chefs coutumiers de Dablo.

Lydia Compaoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>