L’OCADES Caritas à Zabré : Pour que le handicap ne soit plus un handicap

L’organisation catholique pour le développement et la Solidarité (OCADES Caritas Burkina) depuis des années au Burkina vient en aide aux personnes en situation de handicap à travers son programme de réhabilitation à Lire la suite »

Cathérine Sango, bénéficiaire de formation en activités génératrices de revenus de l’OCADES

A Bangou, village situé à une dizaine de kilomètres de Zabré, Cathérine Sango, handicapée moteur, sur un tricycle, est un exemple de femme battante et est admirée par sa communauté. Formée aux Lire la suite »

Tima Blandine et son mari Gondoroboué Jean-Baptiste, couple d’aveugles pour qui le handicap n’est pas une fatalité

A Tiébélé, village situé à environ 200 km de Ouagadougou, ce couple d’aveugles, Gondoroboué Jean-Baptiste et Tima Blandine, force l’admiration. Mariés malgré tout contre la volonté de la famille, ils sont expulsés Lire la suite »

Santé communautaire : L’ONG Catholic Relief Service offre des Scoreboards au ministère de la Santé

L’ONG Catholic Relief Services (CRS) et ses partenaires ont procédé, ce jeudi 7 juin 2018, à la remise officielle des scoreboards au système de santé nationale à Pilga, dans la commune rurale Lire la suite »

5 JUIN 2018-JOURNÉE NATIONALE DE PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT DE L’OCADES-

Combattons la pollution plastique! Disons non au plastique jetable! L’Organisation des Nations Unies, consciente que la protection de l’environnement est une question d’importance majeure qui affecte le bien-être des populations et le Lire la suite »

Journée intergénérationnelle à Koudougou

Une vue des fidèles à la célébration eucharistique

Sous le parrainage de Monseigneur Joachin OUEDRAOGO, Evêque du Diocèse de Koudougou, l’aumônerie de la jeunesse en collaboration avec l’OCADES Caritas Burkina a organisé la Journée Intergénérationnelle le dimanche 19 novembre 2017 à l’Aumônerie de la Jeunesse sous le thème « Jeunesse, Démocratie et Cohésion Sociale ».

Une vue des fidèles à la célébration eucharistiqueLa journée intergénérationnelle avait pour objectif de :

  • Créer un espace d’échange et de dialogue entre générations
  • Promouvoir les vertus de l’unité, de la solidarité, de la charité, de l’intégrité, du civisme et du patriotisme
  • Promouvoir les valeurs culturelles et le savoir-faire local
  • Susciter une émulation auprès de la jeune génération sur l’importance de la paix et de la cohésion sociale.

Au programme, il y a eu :

  • Une messe pour les victimes de l’insurrection ;
  • Une conférence sur le thème « Jeunesse, Démocratie et Cohésion Sociale » ;
  • Une soirée intergénérationnelle, paix et développement.

Ont pris part à la célébration eucharistique, le Secrétaire Exécutif Adjoint de l’OCADES Caritas à Koudougou, un représentant de la Mairie, des Chefs coutumiers, de la commission Justice et Paix et l’Association des Elèves et Etudiants Musulmans du Burkina.

L’aumônier, l’abbé Mathias OUEDRAOGO a, tout d’abord remercié les invités qui ont fait le déplacement avant de rappeler que le Saint père a demandé en ce 33ème dimanche du temps ordinaire de prier spécialement pour les pauvres. Il a ensuite passé la parole à monsieur Nébon, le représentant des familles des victimes qui est venu de Ouagadougou pour assister à la célébration.

Monsieur Nébon, le représentant des familles des victimesMonsieur Nébon a raconté les derniers moments de la vie de sa petite sœur. « Elle est partie dans la foi chrétienne, car ses dernières paroles étaient : Maman Marie vient à mon secours, Dieu est grand ». Leur mère est tombée gravement malade après cette tragédie. Le cardinal a prié pour elle et il n’a plus été question d’intervention. Il a surtout recommandé de se remettre toujours à Dieu lorsqu’on est victime. Il a poursuivi pour dire qu’en tant que chrétien, notre devoir est d’être des témoins de la paix. Chacun doit installer en lui le logiciel du pardon, de l’amour et de la paix. Il a clos ses propos en remerciement toute l’Eglise famille de Dieu et rappeler que l’homme est capable de bonté et il faut lui faire confiance. Pour cela, il faut transcender nos oppositions et s’entendre mutuellement.

L’aumônier, l’abbé Mathias OUEDRAOGODans son homélie, l’abbé Mathias OUEDRAOGO a rappelé que pour entrer au paradis, il faut être charitable. Il faut apprendre à toucher la réalité des autres pour les comprendre. La joie en famille, dit-il se nourrit de paroles simples et il faut être réel dans ses sentiments. En paraphrasant un auteur contemporain, l’abbé a rappelé qu’une femme est une aide si elle connaît faire les travaux simples. Une femme parfaite est la couronne de son mari. Si un homme vit avec une femme intelligente, il a une longue vie. L’aumônier a rappelé aussi que nous recevons tous des talents de la part du Seigneur et il est de notre devoir de les faire fructifier. Le paresseux, dit-il, souffre et finit par accuser inutilement Dieu. Le vrai sacrifice est dans la main de celui qui a mais qui s’en prive.

aaaaS’adressant aux jeunes, l’abbé leur a demandé de prier pour les victimes et surtout de faire tout pour ne pas en créer davantage. Il a affirmé que la position assise est dangereuse pour les jeunes. Il faut agir et projeter. Après la messe, un panel a été animé par les deux assistants techniques du Centre Régional de Volontariat, l’aumônier, l’abbé Mathias OUEDRAOGO et du Directeur Régional de la Jeunesse Michel Marie Guétawendé SIMPORE. Les échanges ont porté sur :

  • La définition des concepts (jeunesse, démocratie et cohésion sociale) ;
  • La participation des jeunes à la démocratie et à la cohésion sociale ;
  • Les critères de la cohésion sociale et le rôle de l’Etat dans l’accompagnement des jeunes pour une cohésion sociale ;

La Chorale Jean Bosco de MukassaLa soirée proprement dite a consisté en :

  • des prestations de chorale (la chorale de l’aumônerie, Jean Bosco de Mukassa) ;
  • de Slam (Franceline Tiemtoré) sur les biens publics et en l’honneur des victimes ;
  • d’une démonstration du groupe de Taï Kon Do ;
  • une animation de Benjamin, artiste comédien.
W.M. Jeannette BAYAMA/MAÏGA
Service Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>