SED Koudougou : Visite des grands séminaristes

Le lundi 23 juillet 2018 a eu lieu la visite de l’OCADES Caritas Koudougou par les grands séminaristes du diocèse en rencontre au Petit Séminaire Notre Dame d’Afrique. C’est en marge de Lire la suite »

Avis de recrutement SED Manga

AVIS DE RECRUTEMENT SECRETARIAT EXCECUTIF DIOCESAIN DE MANGA Le Secrétariat Exécutif de l’OCADES Manga, en partenariat avec l’ONG CBM Burkina,  dans le cadre d’un projet dénommé « cultiver l’inclusion : sécurité alimentaire Lire la suite »

Remise de matériel de saponification aux catéchistes du diocèse

Le mardi 18 juillet 2018 a eu lieu, dans la cour de l’OCADES Caritas Burkina à Koudougou, la cérémonie de remise de matériel de saponification aux catéchistes du diocèse. Ce matériel a Lire la suite »

Koudougou célèbre la Journée Internationale des détenus 2018

Chaque année le 18 juillet, jour de naissance de Nelson Mandela est commémoré la Journée Internationale des détenus. C’est en 2009 que l’Assemblée Générale des Nations Unies  a décidé de faire du Lire la suite »

Lutte contre les effets du changement climatique : l’Ocades lance un projet à Toma

L’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (Ocades) a procédé, ce lundi 16 juillet 2018, au lancement du Projet d’appui aux initiatives locales d’adaptation aux effets néfastes du changement climatique (PACC) Lire la suite »

Evaluation interne du Projet Jeunesse démocratie et Cohésion Sociale

DSC_7770

Les 13 et 14 juin 2018, a eu lieu au Centre DHI  Ouagadougou, l’évaluation interne du Projet Jeunesse Démocratie et Cohésion Sociale (JDCS) de l’OCADES Caritas Burkina. Ce projet JDCS a été mis en œuvre de 2015 à 2017.

DSC_7752

 Les travaux ont débuté, comme il est de coutume avec une prière. Le mot de bienvenue a été dit par Koyir Désiré SOME, chargé dudit Projet. Dans son mot d’ouverture, la sœur Odile Marie Thérèse OUIBGA, responsable du Département Femme Jeunesse et Famille au Secrétariat Général de l’OCADES, a rappelé que la cohésion sociale reste un défi majeure à relever pour un vivre ensemble harmonieux et une paix durable au Burkina Faso. Elle a remercié les partenaires qui ont soutenu ce projet à  savoir Secours Catholique, Caritas France, Caritas Espagne, Misereor et Catholic Relief Services (CRS).

Une présentation des participants a eu lieu, suivie de  l’amendement de l’agenda de l’atelier. La première intervention a été la présentation des résultats du projet par monsieur Koyir Désiré SOME. Il a rappelé que le projet avait pour objectif de contribuer à  la consolidation de la démocratie et de la cohésion sociale au Burkina Faso post insurrectionnel.

DSC_7770 Comme activités réalisées, on peut citer entre autres :

  • La tenue de plusieurs ateliers sur la communication non violente, sur le civisme et la citoyenneté, la prévention et la gestion des conflits,
  • L’observation des élections des dernières élections,
  • L’organisation de conférences et causeries débat,
  • La tenue de la semaine nationale Caritas dans les diocèses,
  • La réalisation de magazines et d’émissions radiophoniques,
  • La tenue des journées de salubrité et de protection de l’environnement,
  • L’organisation de concours Slams, etc.

Au cours des deux années d’exécutions le projet JDCS a permis de réaliser plusieurs grandes activités au niveau national qui se résument comme suit :

  • La tenue du forum des jeunes,
  • la formation de  journalistes des médias publics, privés et confessionnels sur la cohésion sociale, l’organisation des journées intergénérationnelles dans tous les 15 diocèses,
  • la formation de 644 conseillers municipaux de 10 communes sur la prévention et gestion des conflits, l’organisation de théâtres fora sur la cohésion sociale,
  • l’analyse de la situation de la cohésion sociale dans une commune test
  • et la mise en œuvre d’un plan d’action communal.

Comme difficultés relevées dans la mise en œuvre du projet Jeunesse, Démocratie et Cohésion Sociale, on note la faible mobilisation financière du budget, la lenteur dans la transmission des rapports et les erreurs d’identification pendant les élections.

En perspectives, l’OCADES Caritas Burkina veut intégrer la cohésion sociale comme thématique transversale dans tous ses programmes et projets en collaboration avec Peace Nexus. Un axe est d’ailleurs consacré à la cohésion sociale dans le nouveau plan stratégique 2019-2023 du réseau.

 Les diocèses ont ensuite partagé leurs expériences respectives sur la mise en œuvre du Projet. Les participants ont ensuite réfléchi en groupe sur les acquis, les bonnes pratiques, les leçons, les insuffisances et les recommandations concernant le projet.

DSC_7715Une présentation des expériences de la Commission Justice et Paix (CJP) a eu lieu. Il faut retenir de cette commission qu’elle a été créée en 2003 et a pour missions la promotion de la justice et de la paix, le respect et la promotion des droits des personnes, l’éveil des consciences des individus et la gestion permanente des conflits (familiaux, fonciers, conjugaux, communautaires, liés à la violation des droits des individus).

Comme difficultés, il y a la faible mobilisation des ressources financières et le nombre insuffisant des paras juristes pour gérer les cas de conflits complexes liés  l’intolérance et le manque de volonté pour une résolution pacifique. En perspectives, la commission Justice et paix veut améliorer sa mobilisation des ressources et couvrir tous les diocèses sur le territoire nationale.

Une présentation du nouveau dicastère a été faite par monsieur Koyir Désiré SOME. Le dicastère est un organisme constitutif de la curie romaine qui permet au Pape d’exercer son pouvoir ordinaire, suprême, plénier et immédiat. Des travaux de groupes ont suivi cette présentation et ont porté sur les similitudes, les complémentarités, les goulots d’étranglement et les actions possibles entre la commission justice et paix et l’OCADES Caritas Burkina. Des recommandations ont été faites et des informations sur la préparation de l’évaluation externe ont été données aux participants. DSC_7712A la fin de l’atelier, organisateur et participant se disent satisfaits des deux jours de travaux intenses. Au nom du Secrétaire Général, l’abbé S. Constantin SERE, la sœur Odile Marie Thérèse OUIBGA a remercié  tout un chacun et  toutes les structures diocésaines présentes pour leur participation active  à cet atelier d’évaluation et a souhaité que le Seigneur raccompagne chacun sain et sauf chez lui. Une photo de famille a clos cette rencontre d’évaluation.

DSC_7737

 M. Jeannette BAYAMA/MAÏGA
SED Koudougou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>