SED Koudougou : Visite des grands séminaristes

Le lundi 23 juillet 2018 a eu lieu la visite de l’OCADES Caritas Koudougou par les grands séminaristes du diocèse en rencontre au Petit Séminaire Notre Dame d’Afrique. C’est en marge de Lire la suite »

Avis de recrutement SED Manga

AVIS DE RECRUTEMENT SECRETARIAT EXCECUTIF DIOCESAIN DE MANGA Le Secrétariat Exécutif de l’OCADES Manga, en partenariat avec l’ONG CBM Burkina,  dans le cadre d’un projet dénommé « cultiver l’inclusion : sécurité alimentaire Lire la suite »

Remise de matériel de saponification aux catéchistes du diocèse

Le mardi 18 juillet 2018 a eu lieu, dans la cour de l’OCADES Caritas Burkina à Koudougou, la cérémonie de remise de matériel de saponification aux catéchistes du diocèse. Ce matériel a Lire la suite »

Koudougou célèbre la Journée Internationale des détenus 2018

Chaque année le 18 juillet, jour de naissance de Nelson Mandela est commémoré la Journée Internationale des détenus. C’est en 2009 que l’Assemblée Générale des Nations Unies  a décidé de faire du Lire la suite »

Lutte contre les effets du changement climatique : l’Ocades lance un projet à Toma

L’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (Ocades) a procédé, ce lundi 16 juillet 2018, au lancement du Projet d’appui aux initiatives locales d’adaptation aux effets néfastes du changement climatique (PACC) Lire la suite »

Cathérine Sango, bénéficiaire de formation en activités génératrices de revenus de l’OCADES

DSC00240

A Bangou, village situé à une dizaine de kilomètres de Zabré, Cathérine Sango, handicapée moteur, sur un tricycle, est un exemple de femme battante et est admirée par sa communauté. Formée aux petits commerces  et avec une aide de 50 000 F CFA, cette mère de deux enfants scolarisés au collège et au primaire, a pu en deux ans, s’acheter en plus de la vente  des condiments,  des chèvres. Le fruit de cet élevage en retour lui a permis de faire des projets de construction de sa maison en dur. Déjà des briques 2 tonnes de ciment de plus de 200 000 F CFA sont étalées sur un terrain. Il ne lui manque plus que l’achat d’un terrain. Son projet futur, se construire une boutique d’une grande surface au marché.

« Je n’étais pas comme ça. C’est suite à une maladie que j’ai perdu l’usage de mes deux jambes. Mon mari a deux autres femmes en plus de moi. Il m’a toujours négligée par la suite au profit des autres. Il m’avait même dit un jour d’aller mendier dans la rue. Mais depuis que j’ai reçu cette aide, je me débrouille dans mon coin avec mes enfants  pour  subvenir à mes besoins et payer la scolarité de mes enfants. Aujourd’hui,  je n’ai pas moins de deux millions de F CFA dans mon compte», raconte-t-elle fièrement.

DSC00240

 

 

 

 

 

 

 

 

Revelyn SOME
Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>