AIDE AUX MENAGES VULNERABLES AFFECTES PAR LES CRISES ALIMENTAIRES ET HUMANITAIRES : CARITAS ALLEMAGNE FAIT PARLER SON CŒUR

Le jeudi 04 mars 2021 s’est tenu au centre de Développement Humain Intégral (DHI),  un atelier d’appropriation et de planification du projet n°P.115-2020-03 de l’OCADES Caritas Burkina. C’est un projet d’appui multisectoriel au profit des ménages vulnérables affectés par les crises alimentaires  et humanitaires  dans les régions du Centre Nord, de la Boucle du Mouhoun et de l’Est du Burkina Faso.

La dégradation de la situation sécuritaire et humanitaire dans certaines régions du Burkina a entrainé un accroissement substantiel des déplacements internes et aggravé l’accès déjà limité aux services sociaux de base. C’est dans cette optique de répondre aux besoins de ces communautés affectées que le projet d’appui multisectoriel d’urgence aux personnes déplacées internes et aux ménages spécialement vulnérables dans les régions du Centre-Nord, de la Boucle du Mouhoun et de l’Est ont bénéficié d’une aide octroyée par le diocèse de Fribourg par Caritas Allemagne.

L’atelier qui a regroupé de nombreuses personnes venues des différentes provinces du Burkina avait pour but d’avoir une compréhension harmonisée par tous les acteurs de la stratégie de mise en œuvre de ce projet. L’arrivée des Personnes Déplacées Internes (PDI) dans les communes d’accueil a créé un choc sur la disponibilité des denrées, de l’eau et des services sociaux. Avec une population dont la majeure partie vit sous le seuil de pauvreté, la fragilité du contexte actuel exacerbe donc une vulnérabilité aigüe à laquelle fait déjà face une partie significative de la population locale. Cette situation contribue à générer une pression accrue sur l’accès aux ressources amplifiées par les manifestations de plus en plus remarquées des effets des changements climatiques. Ainsi donc, cet atelier permettra une compréhension partagée de toutes les activités du projet y compris les responsabilités de chaque acteur pour leur réalisation, de faire une planification consensuelle des activités et de se partager les différents outils de mise en œuvre. Au cours dudit atelier, des travaux de groupes ont été effectués sur les méthodologies de ciblages des différents groupes de bénéficiaires et procédure et aussi à des évaluations verbales afin de qualifier la qualité de la présentation et le niveau de compréhension des participants. C’est sur une note très positive et confiant que l’atelier a pris fin après deux jours d’échanges.

 

                                                              Service  Communication et Mobilisation des Ressources

                                                                 OUEDRAOGO Helene, KABORE Elza

                                                                       (Stagiaires)

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :