Afrique de l’Ouest : Les Conférences Épiscopales et le Catholic Relief Services résolument engagés pour la Paix au Sahel

Les Conférences Épiscopales de l’Afrique de l’Ouest en collaboration avec le Catholic Relief Services (CRS) ont mis en place le Bureau Initiative pour la Paix au Sahel (SPI). C’était le 28 septembre 2020 à Ouagadougou à l’issue d’une rencontre ayant réuni une dizaine de participants membres de l’Eglise Famille de Dieu et de CRS.

Les pays du Sahel, jadis connus comme pays de paix, de solidarité, de tolérance, d’harmonie et d’unité sont confrontés aujourd’hui à de nombreux soubresauts, conflits et crises qui freinent leur développement. Comment promouvoir et reconstruire la Paix au Sahel ? Telle est la préoccupation de l’Eglise Catholique du Burkina Faso qui ne saurait donc rester indifférente face à la situation de crise permanente. C’est pourquoi, à travers la Conférence Épiscopale, elle s’est résolument engagée dans le processus de consolidation de la Paix au Burkina Faso et mieux au delà en décidant de créer et d’accompagner toute initiative permettant d’atteindre cet objectif noble et ultime, indispensable à la reconstruction de la société et au développement socio-économique du pays.

C’est dans cet esprit de reconstruction de la paix dans notre pays et dans la sous-région que les Conférences Épiscopales (CE) d’Afrique de l’Ouest en collaboration avec Catholic Relief Services (CRS) ont lancé l’Initiative de Paix au Sahel en novembre 2019 pour pallier les conflits violents qui frappent actuellement et depuis un certain temps le Sahel. L’objectif, c’est d’avoir à terme un Sahel où il fera bon vivre.

Proposer des stratégies pertinentes face aux tensions et violences

Cette initiative est une preuve de l’engagement commun de l’ONG CRS (Catholic Relief Services) et des Conférences Épiscopales de l’Afrique de l’Ouest en faveur de la Paix au Sahel.

 A en croire Monseigneur Alexandre BAZIE, Évêque auxiliaire du Diocèse de Koudougou et Président de la Commission Justice et Paix de la Conférence Épiscopale Burkina-Niger, les attributions des travaux du Groupe de Travail SPI du Burkina Faso sont, entre autres, développer des plans d’action et de communication spécifiques au Burkina Faso pour assurer un engagement continu et la réactivité de l’Initiative de Paix au Sahel, concevoir une stratégie spécifique à chaque pays pour s’assurer que les populations du Sahel connaissent des niveaux plus élevés de paix, de cohésion sociale et de résilience. Et pas que cela seulement, le groupe de travail doit promouvoir et orienter les activités de l’Initiative de paix au sahel, y compris l’intégration des thèmes de cohésion sociale et de consolidation de la paix dans toutes les activités de CRS, de Caritas et de l’Église Catholique.

 Il doit s’atteler à la rédaction et à la finalisation des activités de médias de l’Initiative de Paix au Sahel spécifiques au Burkina Faso, d’appuyer la mise en place d’un groupe de travail régional sur les communications, de faciliter le partage des meilleures pratiques et d’apprentissage dans toute la région; de représenter le projet au niveau national devant le gouvernement et les donateurs puis de coordonner avec l’équipe de CRS la mobilisation des fonds basés sur la stratégie du programme pays pour l’Initiative de Paix au Sahel. Enfin, il est chargé d’élaborer une stratégie de plaidoyer auprès des partenaires de l’Eglise.

La Représentante de CRS Carlas Brown/NDiaye a réitéré sa reconnaissance et celle de CRS à l’Eglise Catholique du Burkina pour son hospitalité, son engagement constant pour la promotion de la Paix, de la justice et de la cohésion sociale. Elle s’est ensuite adressée aux participants en ces termes : « En vos compétences et qualités respectives, vous êtes aux yeux de l’Eglise et de CRS, des personnes ressources à même de proposer des stratégies pertinentes face aux tensions et violences que vivent les communautés d’Afrique de l’Ouest. »

Samiratou ABDOU

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :