L’OCADES Caritas Burkina a organisé du 14 au 16 Septembre 2020 au Centre DHI de l’OCADES Ouagadougou, un atelier sur la gestion des normes humanitaires. Venues des quinze diocèses de l’Eglise-Famille de Dieu au Burkina Faso, elles étaient une vingtaine de personnes à participer à cet atelier de renforcement des capacités.

Cette formation qui intervient dans le cadre du projet de « soutien à une meilleure intégration locale des enfants de familles déplacées internes dans les zones d’accueils des régions de la Boucle du Mouhoun et du Nord au Burkina Faso a été initiée par le Département Femme Jeunesse et Famille de l’OCADES Caritas Burkina.

L’objectif de cet atelier à en croire les organisateurs est de renforcer les capacités des acteurs diocésains et paroissiaux d’exécution dudit projet sur les normes de gestion humanitaires fondamentales de qualité et de redevabilité et d’appuyer l’équipe projet à adapter les procédures de gestion des plaintes dans le cadre de l’exécution du présent projet.

Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire Général de l’OCADES Caritas Burkina, Père Constantin S. SERE a justifié l’intérêt d’une telle formation par le besoin de renforcer les capacités des acteurs pour mieux agir sur le terrain et améliorer les actions d’urgences de l’OCADES Caritas Burkina.

Au cours de ces trois journées de travail, il s’est agi de renforcer les capacités des acteurs du projets sur la gestion des normes humanitaires comme précédemment souligné. Tout au long des travaux, les participants se sont appropriés les neufs (09) engagements de la norme humanitaire fondamentale de qualité et de redevabilité.

Ce fut l’occasion pour les participants d’adapter les procédures de gestion des plaintes et des réclamations de l’OCADES au projet de « soutien à une meilleure intégration locale des enfants de familles déplacées internes (en situation de déplacement liés à l’insécurité) dans les zones d’accueils des régions de la Boucle du Mouhoun et du Nord au Burkina Faso ». Toute chose qui a permis de développer une stratégie de mise en œuvre du mécanisme de gestion de plaintes dans le cadre de l’exécution du projet.

En rappel, l’OCADES Caritas Burkina est une organisation qui œuvre pour le développement durable et la solidarité entre les peuples. Elle a été créée en 1998 et est reconnue comme Association d’utilité publique par le décret N°2013-256/PRES/PM/MATS/MEF du 11 avril 2013. Elle est membre de la Confédération Caritas Internationalis.

Samiratou ABDOU

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :