L’OCADES Caritas Gaoua s’arme pour freiner la propagation du coronavirus

L’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES)  Caritas, à travers le secrétariat exécutif diocésain  de Gaoua a procédé le lundi 17 aout 2020,  au lancement d’un projet de  riposte contre la covid-19.  Ce projet qui va mobiliser plus d’une cinquantaine d’agents sensibilisateurs dans  la province du Poni et du Noumbiel,   vise  à renforcer les actions de lutte engagées par d’autres structures  contre la covid-19.

EVEQUE-KAMBOU venir à bout de  la covid-19, c’est la bataille que compte mener l’OCADES, à travers le projet de riposte de lutte contre la covid-19.  Pour l’évêque   du diocèse de  Gaoua Ollo Modeste Kambou, cette organisation vient en appui des actions de lutte déjà engagées. « L’Eglise catholique est au service de toutes les populations. Ce qui touche à l’être humain, le chrétien ne peut pas rester en marge de cela. C’est un devoir pour chaque chrétien  de soutenir les personnes en souffrance », a-t-il fait savoir. Par conséquent, « nous sommes tous marqués par cette pandémie. Nous devons lutter pour arriver à la juguler car c’est un combat collectif et sans exception», a-t –il déclaré.

Cette maladie a eu beaucoup de conséquences sur son passage. Des conséquences parmi lesquelles l’évêque Ollo Modeste Kambou a cité la fermeture des lieux de culte et le changement de certains aspects liés à la vie en société. C’est fort de tout ça que l’OCADES s’est engagée dans la lutte contre la maladie. «  Nous allons entrer dans ce que préconise le gouvernement pour lutter contre le coronavirus. Avec l’aide de nos partenaires qui sont surtout en Europe, nous avons pu rassembler un peu d’argent, et c’est avec cela que nous allons former des agents sensibilisateurs qui iront sur le terrain pour la sensibilisation », a laissé entendre Ollo Modeste Kambou.

ERIC-DAH dans la région du sud-ouest, plusieurs cas de covid-19 ont été notifiés ces derniers temps. Le constat que l’on a pu faire, c’est que le relâchement du respect des mesures barrières par les populations est une réalité. Par conséquent, le secrétaire exécutif diocésain de l’OCADES Caritas de Gaoua Abbé Eric DAH trouve qu’il faut changer de fusil d’épaule, en utilisant d’autres stratégies. Selon ses indications, malgré les campagnes de sensibilisation de masse faites, les habitudes ont de la peine pour changer. C’est pourquoi affirme-t-il, « nous avons opté cette fois-ci la stratégie de proximité, la sensibilisation de porte en porte ».

Plus de cinquante  (50) agents sensibilisateurs  seront déployés à cet effet  dans toutes les huit paroisses qui couvrent les deux provinces de la région du Sud-Ouest à savoir le Noumbiel et le Poni. Avec cette stratégie de proximité, les responsables de l’OCADES disent espérer que de nombreuses personnes changeront leur manière de vivre. A travers ce projet  de riposte contre la covid-19, l’OCADES compte toucher  plus de  deux milles (2000) ménages.

L’autre moment fort de la cérémonie a été marqué par une remise de kits de protection et des vivres à des personnes vulnérables, et des matériels d’hygiène aux différentes paroisses du diocèse de Gaoua.

Victorien DIBLONI (Correspondant)

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :