L’OCADES Caritas Burkina en partenariat avec Caritas Suisse, lance un projet de riposte à la Covid-19 à Koupéla.

L’Organisation Catholique pour le Développement et la Solidarité (OCADES), a procédé le 28 juillet 2020 à Koupéla, commune urbaine du Burkina Faso situé dans la province du Kouritenga et la région du Centre-Est, au lancement du projet de riposte à la Covid-19. Les premiers responsables de l’organisation, n’ont pas manqué l’occasion d’appeler une fois de plus les populations au respect strict des mesures barrières afin de limiter la propagation de la maladie.

Le Burkina Faso a détecté officiellement le 9 mars 2020, ses deux premiers cas de Covid-19. Le Burkina Faso devenait ainsi le quatrième pays d’Afrique de l’Ouest à être touché par la pandémie, après le Nigeria, le Sénégal et le Togo.

Pour faire face à la situation, le 16 mars 2020, des mesures ont été prises par le gouvernement Burkinabé pour limiter la propagation de la Covid-19 : fermeture des établissements scolaires, liaisons terrestres et aériennes suspendues, déclaration de l’état d’alerte sanitaire, mise en quarantaine des villes touchées (Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Boromo et Dédougou), couvre-feu de 19 heures à 5 heures, fermeture des marchés, des bars, des restaurants et des lieux de culte, restriction des rassemblements, des transports publics et du trafic interurbain.

Ces mesures ont affecté les conditions de vie des populations et plus particulièrement des personnes les plus vulnérables. C’est pourquoi, l’OCADES Caritas Burkina dans sa volonté de venir en aide aux couches les plus défavorisées de nos communautés, a mis en place un projet de riposte contre la covid-19 pour protéger ces couches vulnérables.

Ce projet interviendra dans les Cinq (05) diocèses à savoir : Dori, Tenkodogo, Koupéla, Manga, Koudougou, Banfora Diébougou, Gaoua et vise à contribuer à la riposte contrela Covid-19 dans  ces  régions. Il vise à doter les ménages et les couches vulnérables de kits d’hygiène, de savon, de caches nez, de matériels sanitaires, etc.

Cette cérémonie placée sous le patronage de son Excellence Mgr Gabriel SAYAOGO, Archevêque Métropolitain de Koupéla et qui s’est déroulée dans les locaux de l’OCADES Caritas Koupéla, a vu la participation, en plus des groupes cibles (les bénéficiaires du projet), de Mme la Haut-Commissaire du Kouritenga, et Monsieur le Préfet du département de Koupéla, d’une délégation du Secrétariat Général de l’OCADES-Burkina, des autorités en charge de la santé dans le Kouritenga, etc.

Après avoir souhaité la bienvenue aux invités au nom de l’Ordinaire du lieu, Monsieur l’Abbé Gerard YOUGBARE, Secrétaire Exécutif Diocésain de l’OCADES Caritas Koupéla, a fait une présentation du projet « Riposte à la Covid-19 ». Ce fut l’occasion pour lui d’ébaucher la situation sanitaire dans le monde et particulièrement au Burkina Faso sur la pandémie de la covid-19.

Le discours officiel de lancement du projet de riposte à la COVID-19 financé par Caritas Suisse, a été prononcé par Mgr Gabriel SAYAOGO, Evêque Métropolitain de Koupéla au lancement officiel dudit projet. Mgr dans son intervention, a reconnu l’importance que revêt un tel projet, non seulement pour l’Eglise Famille de Dieu au Burkina mais aussi pour les populations les plus vulnérables.

Il a donc insisté sur la nécessité pour tous les acteurs locaux du développement, les autorités administratives, mais surtout les populations et les bénéficiaires directs du projet à s’engager résolument dans la mise en œuvre et le bon déroulement de ce projet. Il a ensuite réitéré l’engagement de l’Eglise Famille de Dieu au Burkina à apporter son aide aux couches les plus défavorisées de nos communautés. Puis, au nom de toute la Conférence Episcopale Burkina-Niger, l’Archevêque Métropolitain de Koupela a élevé  la voix pour exprimer ses sentiments de reconnaissance et de gratitude à tous les Organismes d’Eglises sœurs dont Caritas Suisse qui, sous le leadership de Caritas Internationalis, ne cessent de venir en aide aux populations les plus démunies de notre pays le Burkina Faso.

Avant de clore son intervention, il ajoute que ce projet prend en compte plusieurs problématiques à savoir : la prévention contre la propagation de covid-19, la sensibilisation et l’adoption des populations aux mesures barrières pour éviter la maladie, la mise à disposition des populations du matériel de protection individuelle et collective.

En rappel, le projet intervient dans les Diocèses de Dori, Tenkodogo, Koupéla, Manga, Koudougou, Banfora Diébougou et Gaoua. Le ciblage géographique a été motivé par le fait que certains de ces Diocèses ont accueilli de nombreuses personnes déplacées internes. En raison de leur vulnérabilité extrême, ces personnes déplacées internes constitueraient les premières victimes de cette épidémie si rien n’est fait dans ces localités. Cette pandémie du fait de sa nature si elle n’est pas circonscrite dans ces localités, elle pourrait davantage fragiliser la cohésion sociale et le vivre ensemble entre les personnes déplacées internes et les communautés hôtes du fait de la suspicion et de la méfiance.

BADO Sandrine

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :