COLLOQUE NATIONAL DU RESEAU OCADES CARITAS BURKINA SUR LE WASH.

Du mercredi 13 au jeudi 14 novembre 2019, s’est tenu au Centre DHI de l’OCADES Caritas Burkina à Ouagadougou, un colloque sur la fonctionnalité des organes de gestion de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement et sur la durabilité des ouvrages du réseau  OCADES Caritas Burkina. Soixante acteurs, spécialistes de la question du WASH issus des Secrétariats Exécutifs Diocésains, des services étatiques, des Universités et de bureaux d’études, ont pris part à cette activité.

L’accès à l’eau potable à l’hygiène et à l’assainissement (AEPHA) demeure un enjeu majeur de développement au Burkina Faso.  Les maladies dues à l’insalubrité du milieu de vie et à l’insuffisance d’infrastructures d’eau potable et d’assainissement figurent parmi les principales causes de mortalité et de morbidité infantiles. Malgré les nombreux efforts consentis par l’Etat du Burkina Faso, des défis majeurs restent encore à relever. C’est ainsi que, l’OCADES Caritas Burkina en lien avec sa mission  d’accompagner les communautés humaines au Développement Humain Intégral (DHI) afin d’améliorer son action sur le terrain et réduire les gaps en matière d’accès à l’eau potable et à l’assainissement, a organisé un colloque national sur le WASH. L’objectif de ce colloque est de permettre au réseau OCADES Caritas Burkina, d’améliorer ses stratégies et mécanismes d’intervention autour des questions WASH pour rendre plus professionnelle sa mission de service les  populations vulnérables.

Durant ce colloque, les participants ont mené des réflexions autour du thème suivant : «  États des lieux et perspectives pour une gouvernance participative des ouvrages en eaux et assainissement : Quels modèles de développement engager avec et pour les populations rurales pour un accès durable à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement au Burkina Faso ».

Ce thème  a été abordé autour de trois points essentiels à savoir :

  • l’application des textes et la participation dans la gestion des ouvrages WASH ;
  • enjeux, défis et perspectives liés à l’accès à l’eau potable au Burkina Faso : rôles à jouer par l’Etat et les communautés de base ;
  • autocritique des appuis du réseau OCADES Caritas Burkina aux populations en matière de WASH.

Les profondes réflexions menées par ces différents acteurs spécialistes des questions du WASH, ont permis de développer des approches plus participatives et normatives dans la gouvernance des ouvrages WASH, de proposer  des pistes pour améliorer le positionnement de l’OCADES Caritas Burkina dans le secteur de l’Eau Hygiène  et l’Assainissement  au Burkina Faso,  d’améliorer  le partenariat dans le domaine du WASH en prenant en compte les préoccupations des populations rurales à travers leur implication dans les processus de décisions.

En rappel, L’OCADES Caritas Burkina a été créée le 5 février 1998 et reconnue officiellement le 25 mai 1998 en tant qu’Association à but non lucratif. Elle a signé une Convention d’établissement avec le Gouvernement burkinabè depuis 1998 et dispose du statut d’Association d’Utilité Publique depuis 2013. Elle conduit de nombreux projets d’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement ou projets de développement intégrés à travers le pays. Tout en réalisant des ouvrages, elle veille à ce que ceux- ci contribuent à renforcer la cohésion sociale au sein des communautés dans la dynamique de la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE).

 

BADO Sandrine

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :