OCADES Caritas Burkina : un atelier d’appropriation et de recyclage des acteurs sur les outils de gestion du projet EA 19-2019.

Du mardi 12 au mercredi 13 novembre 2019, s’est tenu au Centre DHI de l’OCADES Caritas Burkina à Ouagadougou, un atelier d’appropriation et de recyclage des acteurs sur les outils de gestion du projet EA 19-2019. 42 participants venus des diocèses de Fada N’gourma, Dori, Ouahigouya, Dédougou, Nouna et du Secrétariat Général ont pris part à cet atelier qui avait pour objectif général de faire faire comprendre le document du projet EA 19-2019 par les équipes des six (6) diocèses et de définir la mise en œuvre opérationnelle des activités sur le terrain.

Depuis 2015, le Burkina Faso est régulièrement la cible d’attaques terroristes, qui ont fait près de 500 morts et des milliers de déplacés.  La situation sécuritaire s’est dégradée au cours de l’année 2019, avec notamment des attaques de grandes envergures contre des civils et des forces de défense et de sécurité dans le Nord, le Sahel et le Centre Nord du pays au cours desquelles des civils et des militaires » ont péri. Selon le ministère en charge de l’Action humanitaire, qui a fait une révision de son plan d’urgence, le nombre de personnes déplacées internes s’est accru de 87.000 en janvier 2019 à 486 360 déplacés à la date du 08 Octobre 2019.

Les déplacements sont localisés dans toutes les 13 régions que compte le Burkina Faso ; alors que très récemment (c’est-à-dire au mois de Mai 2019) seulement 6 régions du pays étaient concernées. Cette évolution rapide est bien confirmée par les chiffres. Depuis le début de cette année 2019, il y a environ 30 000 nouveaux déplacés en moyenne chaque mois. Plusieurs provinces du Burkina Faso vivent en état d’urgence depuis janvier 2019.

En terme de besoins, plus de 16 000 personnes déplacées extrêmement vulnérables ont urgemment besoin d’aide alimentaire, d’abris, d’eau et de soins de santé. Les actions à mettre immédiatement en place sont :

  • L’assistance alimentaire pour les nouveaux arrivants et familles;
  • la fourniture aux PDI d’abris d’urgence et d’articles ménagers essentiels (AME);
  • la mise en place de services de santé/nutrition d’urgence dans les localités à fortes concentrations des PDI (développement d’une stratégie avancée/ clinique mobile incluant la substitution si nécessaire);
  • augmentation de la capacité en fourniture d’eau potable et assainissement d’urgence (incluant distribution de kits d’hygiène);
  • monitoring et activités de protection.

Il faut dire que le projet EA-19-2019 fait suite au projet  EA 08 au profit de 790 ménages PDI de Dori et de Ouahigouya. Il a été mise en place par l’OCADES-Caritas avec l’appui des Caritas et d’autres partenaires et prend en charges 2000 ménages déplacés Internes hors camp et des communautés d’accueil  à la crise sécuritaire dans les diocèses de Dédougou, Dori, Fada N’Gourma, Kaya, Nouna et Ouahigouya.

Durant cet atelier, les participants qui sont tous des acteurs impliqués dans le projet au niveau diocésain ont été informés des objectifs, des résultats, des activités et des stratégies d’intervention de ce projet. Ceci a eu pour avantage de définir les principes de collaboration et les synergies nécessaires pour conduire et réussir les activités, en tenant compte des contraintes de temps.

En rappel, l’atelier avait pour objectif général de faire partager le document du projet EA 19-2019 avec les équipes des six (6) diocèses et de définir la mise en œuvre opérationnelle des activités sur le terrain. De façon spécifique, il s’est agi de :

  • présenter les documents du projet aux participants ;
  • présenter et discuter les procédures de gestion du budget du EA avec les chargés et les comptables du projet ;
  • renforcer les capacités des acteurs sur les outils de mise en œuvre du projet ;
  • planifier la mise en œuvre opérationnelle des activités du projet.

Cet atelier a permis d’atteindre les principaux résultats suivants :

  • les participants se sont approprié les documents du projet ;
  • les participants se sont approprié les procédures de gestion du budget du EA ;
  • les acteurs se sont approprié et savent utiliser les outils de mise en œuvre du projet sur le terrain ;
  • une planification opérationnelle consensuelle de mise en œuvre des activités du projet est désormais établie.

Une  phase pratique de ciblage s’est déroulée le mercredi 13 novembre 2019 avec l’ensemble des participants  sur le terrain à Yagma avec les déplacés internes. Notons enfin que des sessions d’explication du budget ont été faites réalisées par le DAF au profit des chargés du projet et des comptables.

NIAMBA Ulrich

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :