ATELIER DE LANCEMENT DE LA COMMUNAUTE DE PRATIQUES « EAU-HYGIENE-ASSAINISSEMENT (EHA) ET COHESION SOCIALE ET PAIX (CSP) » DU RESEAU OCADES CARITAS BURKINA.

Du mardi 15 au mercredi 16 octobre 2019, s’est tenu au Centre DHI de l’OCADES Caritas Burkina à Ouagadougou, l’atelier  de lancement de la Communauté de Pratiques « Eau-Hygiène-Assainissement (EHA) et Cohésion Sociale et Paix (CSP) » du réseau OCADES Caritas Burkina. Quatre acteurs techniques et opérationnels du projet d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage des Services d’Eau Potable et d’Assainissement (AMO-SEPA) ont participé à cet atelier d’échanges de partage et de mutualisation de connaissances, en vue d’adapter et d’intégrer l’approche du Référentiel Cohésion Sociale et Paix de l’OCADES Caritas Burkina de façon spécifique aux projets et programmes du domaine d’intervention « Eau-Hygiène-Assainissement ».

L’OCADES Caritas Burkina est une organisation qui agit selon la conviction que la cohésion sociale et la paix sont gages d’un développement humain intégral. Or, le Burkina Faso connait depuis ces 5 dernières années des mutations socio-politiques et sécuritaires qui affectent les dynamiques du vivre-ensemble et le dialogue inter-religieux, que ce soit au niveau national ou local.

C’est dans ce contexte, que l’OCADES Caritas Burkina s’est inscrite dans un  processus visant à améliorer la politique d’intervention de son réseau et l’impact de ses actions de développement et d’urgence au profit des populations, en intégrant systématiquement dans le cycle de vie de ses projets et programmes des actions de sauvegarde et de consolidation de la cohésion sociale au Burkina Faso.

Après avoir formalisé son approche CSP à travers le « Référentiel Cohésion Sociale et Paix », l’OCADES Caritas Burkina a pour ambition de décliner ledit référentiel dans certains domaines d’intervention du réseau, tel que l’EHA. C’est dans cet objectif que s’inscrit l’atelier de lancement de la Communauté de Pratiques sur le thème « EHA&CSP », initiée par le Secrétariat Général suite à une suggestion de points focaux CSP diocésains. Il s’agit là d’une première expérimentation d’organisation et d’animation de CoP au sein du réseau OCADES.

L’atelier a été facilité par Monsieur Flavien BATIONO, coordonnateur du projet AMO-SEPA et coordonnateur technique de la CoP, et Magali NARE, chargée de projets au Service Renforcement de Capacités et Capitalisation du Secrétariat Général, et coordonnatrice méthodologique de la CoP.

Au cours de cet atelier, les membres de la CoP ont dessiné leur vision des effets des projets EHA de l’OCADES Caritas Burkina sur la cohésion sociale à l’horizon 2023, pour ensuite réfléchir sur la façon dont les projets actuels intègrent effectivement la Cohésion Sociale.

A partir de ces exercices, du partage et de l’analyse de cas pratiques à la lumière du Référentiel Cohésion Sociale et Paix de l’OCADES, les membres de la CoP ont identifié des sujets techniques spécifiques à l’EHA qui sont au cœur de la cohésion sociale, et pour lesquels il s’avère nécessaire de porter une attention singulière, tels que la fonctionnalité des organes, la durabilité des ouvrages, le choix des sites d’implantation des ouvrages ou encore la protection de l’environnement.

Dans les prochains mois, la CoP « EHA&CSP » poursuivra ce travail de capitalisation au prisme  de l’approche CSP de l’OCADES Caritas Burkina afin de produire un guide opérationnel spécifique visant à renforcer les impacts et la pertinence des projets et programmes EHA en matière de Cohésion Sociale.

 

                                                                                                             Sandrine BADO

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :