Réalisation de latrines familiales économiques : Les capacités opérationnelles de 125 maçons renforcées

Le projet « KOM-YILMA 2 » exécuté dans les provinces du Bam et du Sanmatenga, dans la région du Centre-Nord vise à termes l’amélioration des conditions d’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement de 47578 filles et garçons du Centre Nord ainsi que de leurs communautés.

L’OCADES Caritas Burkina, à travers le Secrétariat Exécutif de Kaya est l’un des partenaires de mise en œuvre du projet KOM-YILMA 2 dans la province du Sanmatenga.

Des sessions de formation au profit de 125 maçons locaux pour  l’accompagnement des populations des provinces du Bam et du Sanmatenga ont été organisées. Les maçons ont été formés sur les techniques de réalisation des latrines familiales à faible coût.

Cette stratégie permet à la communauté de disposer de l’expertise, même après le projet, et facilitera à moyen et long termes la réalisation de latrines  familiales, pour un changement de comportements des bénéficiaires.

Après le renforcement de leurs compétences, les 125 maçons endogènes repartis entre les 11 communes de la province du Sanmatenga ont reçu chacun un kit de matériel composé de :

-1 seau ;

-1 moule de dalle ;

-1 moule de trou de défécation ;

-1 décamètre ;

-1 truelle ;

-1 règle en arc ;

-1 pelle ;

-1 niveau ;

-1 moule de pose-pieds.

Ce kit vient renforcer les capacités opérationnelles des formés et a été présenté par les bénéficiaires à leurs communautés dès leur retour au village lors d’une assemblée, en présence de  l’OCADES et de la Mairie. La mairie fortement impliquée dans le processus pourra suivre l’activité des maçons au-delà du projet et même les utiliser pour d’autres programmes similaires.

Au-delà d’un accompagnement des communautés, les partenaires du projet (CRS, OCADES et les communes) offrent aux maçons une opportunité d’AGR (activité génératrice de revenus), comme pour joindre l’utile à l’agréable.

En rappel, cette formation s’inscrit dans la mise en œuvre du projet « Kom-Yilma » qui signifie en langue locale « enfants propres » ou encore « enfants amis de l’eau sûre, de l’hygiène et de l’assainissement », initié par le Catholic Relief Services (CRS ) et mis en œuvre en partenariat avec l’OCADES Caritas Burkina.

YAMEOGO Jules

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :