Cathérine Sango, bénéficiaire de formation en activités génératrices de revenus de l’OCADES

A Bangou, village situé à une dizaine de kilomètres de Zabré, Cathérine Sango, handicapée moteur, sur un tricycle, est un exemple de femme battante et est admirée par sa communauté. Formée aux petits commerces  et avec une aide de 50 000 F CFA, cette mère de deux enfants scolarisés au collège et au primaire, a pu en deux ans, s’acheter en plus de la vente  des condiments,  des chèvres. Le fruit de cet élevage en retour lui a permis de faire des projets de construction de sa maison en dur. Déjà des briques 2 tonnes de ciment de plus de 200 000 F CFA sont étalées sur un terrain. Il ne lui manque plus que l’achat d’un terrain. Son projet futur, se construire une boutique d’une grande surface au marché.

« Je n’étais pas comme ça. C’est suite à une maladie que j’ai perdu l’usage de mes deux jambes. Mon mari a deux autres femmes en plus de moi. Il m’a toujours négligée par la suite au profit des autres. Il m’avait même dit un jour d’aller mendier dans la rue. Mais depuis que j’ai reçu cette aide, je me débrouille dans mon coin avec mes enfants  pour  subvenir à mes besoins et payer la scolarité de mes enfants. Aujourd’hui,  je n’ai pas moins de deux millions de F CFA dans mon compte», raconte-t-elle fièrement.

DSC00240

 

 

 

 

 

 

 

 

Revelyn SOME
Burkina24

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :