Caritas Tchad visite Koudougou

Le lundi 12 juin 2017 a eu lieu à 16h dans la salle de réunion du Projet PRCASA, une rencontre d’échanges entre l’équipe du Projet et la délégation de Caritas Tchad.

Une vue des participants lors des échangesUn tour de table a permis à tout un chacun de se présenter. Monsieur Alphonse GANSONRE, secrétaire Exécutif Adjoint, a, au nom de l’abbé Alain Michel GUISSOU, Secrétaire Exécutif Diocésain, souhaité la bienvenue à la délégation Tchadienne.

Monsieur Roland NDOYOM, chargé de Programme d’Urgences Humanitaires a présenté son pays. Le Tchad couvre une superficie de 1.281.000 kilomètres carrés avec 08 diocèses. Leur venue à Koudougou entre dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques qui sont un défi mondial et l’Eglise a le devoir de défendre toute créature de Dieu. D’où la recherche de stratégies pour préserver les ressources  par une meilleure gestion des ressources : eau ; vent, solaire, sols, et une meilleure auto prise en charge des populations. Leur présente visite dans notre pays est financée par leur partenaire Caritas Danemark. Il a remercié l’équipe du SED Koudougou pour l’accueil et la disponibilité et exprimé leurs attentes qui se résument essentiellement en  partage d’informations et d’expériences.

Monsieur Harouna BADIEL a pris la parole pour présenter le Projet PRCASA, son contexte, ses acquis en 2016 et les perspectives. Il a été appuyé par messieurs SAMPREBRE et SAMBA, animateurs du Projet.

Madame VALEA, a, quant à elle, présenté le projet PASAB financé par Terre des Hommes Suisse pour la sécurité alimentaire dans le Province du Boulkiemdé. Un projet qui va toucher 1200 ménages dans 30 villages et 04 communes.

Madame BAYAMA, a également exposé le projet de promotion des Cuiseurs Solaires Devos. Le cuiseur solaire est une solution à la coupe abusive du bois et participe efficacement à la lutte contre la désertification. Il a été suggéré à la délégation tchadienne d’y réfléchir surtout pour aider les réfugiés. Les échanges ont été fructueux et beaucoup de questions de compréhension ont été posées. Les échanges ont pris fin autour de 18h40mn  avec le programme terrain du lendemain.

 

W.M. Jeannette BAYAMA                                                                            Service Communication

Articles similaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :